Les villes souterraines de Cappadoce, refuges pour les premiers chrétiens persécutés

La Cappadoce, au coeur de la Turquie, a toujours été une zone stratégique, véritable témoin de l’Histoire. Envahis par les Hittites, les Assyriens, les Phrygiens, les Mèdes, les Perses… ses habitants ont de tous temps cherché à se protéger et se défendre en construisant d’incroyables villes souterraines. De véritables fourmilières humaines qui pouvaient accueillir plus de 20000 personnes, des animaux, des puits pour stocker l’eau ou des puits d’aération, du stockage de vivres.

10268218_1686955118256228_726354126_n

Entre autres, les villes de Derinkuyu et Kaymakli sont les témoins d’une époque où les chrétiens ont dû s’y réfugier. La ville de Derinkuyu est creusée sur 60 mètres de profondeur et comporte 18 niveaux. Les archéologues s’accordent sur le fait que les chrétiens persécutés y ont vécu au IIème siècle et ont amélioré le système de défense. Ils pouvaient y rester à l’abri pendant des mois. Tout était conçu avec brio pour protéger ses habitants, couloirs étroits en pente, lourdes portes impossibles à déplacer de l’extérieur, système de communication, protection contre les dangers sanitaires. D’autres pièces étaient consacrées au lieu de culte, comme en témoignent les baptistères ou les croix gravées sur les murs.

Récemment, une autre ville souterraine a été découverte dans la province du Nevsehir. Sept kilomètres de tunnels souterrains et des églises cachées y ont été découverts. Pour certains, la plus grande découverte archéologique de l’année 2014.

M C

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.