L’état de santé de soeur Gloria Cecilia Narváez, otage au Mali depuis quatre ans, se détériore

La congrégation de soeur Gloria Cecilia Narváez, alerte sur l’état de santé de la religieuse colombienne enlevée à Karangasso dans le sud du Mali, il y a quatre ans et huit mois.

Dans un entretien accordé à la radio colombienne Radio Blu le 22 septembre dernier, Aylem Yela Romo la supérieure de la congrégation des soeurs franciscaines de Marie Immaculée, a déclaré que si Gloria Cecilia Narváez est toujours en vie, son état de santé se détériore en raison de ses conditions de détention.

La supérieure révèle que sa congrégation a obtenu de récentes informations grâce à un groupe de personnes enlevées, retenues prisonnières aux côtés de la soeur colombienne, qui ont réussi à s’échapper. Elles affirment que dans leur fuite, elles ont essayé d’emmener Gloria Cecilia Narváez. Malheureusement, à cause de son état de santé, celle-ci n’a pas pu les suivre.

Lors de son allocution, Aylem Yela Romo a demandé au peuple colombien de prier pour « la santé et la libération de soeur Gloria Cecilia ». Elle a également supplié le gouvernement de les aider à libérer la religieuse.

« Au président Duque, au gouverneur de Nariño et à tous ceux qui veulent contribuer au processus de libération de Gloria Cecilia, nous les supplions de nous aider et de ne pas nous abandonner. »

Dans une note manuscrite envoyée à son frère Edgar Narváez par le biais de la Croix-Rouge internationale le 3 février dernier et rendue publique jeudi 8 juillet, Gloria Cecilia Narváez avait demandé à ce que l’on prie pour qu’elle retrouve sa liberté.

« Qu’ils prient tous beaucoup pour moi. Que Dieu les bénisse tous. J’espère que Dieu m’aidera à retrouver ma liberté. Ta sœur bien-aimée, Gloria. »

En octobre 2020, l’ancienne otage française Sophie Petronin qui avait été retenue captive à ses côtés, avait donné des nouvelles de la religieuse et demandé au président Emmanuel Macron d’oeuvrer pour sa libération. « Son esprit cède. Nous devons tout faire pour la tirer de là » avait-elle déclaré.

La colombienne âgée de 57 ans, avait été kidnappée en février 2017, alors qu’elle travaillait à Karangasso, au Mali, près de la frontière avec le Burkina Faso.

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.