L’habit ne fait pas le moine : Que dit la Bible sur notre rapport à l’apparence ?

L’apparence d’une personne. Si nous n’y prenons pas garde, nous avons vite fait de juger sur ce seul critère ! Comment ne pas s’arrêter à la première impression ? Entretien avec Priscille Hunziker, psychologue et conseillère en image.

Pourquoi l’apparence a-t-elle autant d’importance dans notre société?

Cela a été le cas dans toutes les civilisations car l’habit dit beaucoup d’une personne. Il a toujours eu deux fonctions : la fonction d’identification (l’habit blanc de l’infirmier, le costume du facteur, etc.) ou la fonction d’appartenance (je peux montrer par mon style à quelle religion, à quel cercle de la société ou à quel groupe j’appartiens) .

Les jeunes se placent souvent dans cette approche. Mais si l’apparence nous frappe, c’est parce que la vue est notre sens le plus immédiat. On voit avant d’entendre, de sentir ou de goûter. Raison pour laquelle on aime aussi les belles voitures, les belles maisons, etc.

Notre apparence : quel(s) message(s) peut-elle véhiculer ?

Par notre apparence, nous pouvons choisir ce que nous communiquons à notre sujet. L’habit
fait partie de la communication non verbale. Par lui, nous reconnaissons l’aisance financière d’une personne, si elle est écologiste ou bien rebelle et désespérée.

Par leur façon de s’habiller, certaines personnes chercheront à transmettre ce qu’elles sont. Pour d’autres, le vêtement servira seulement à se couvrir (protéger du froid). Chacun choisit d’y donner plus ou moins d’importance.

Comment dépasser la première impression ?

En tant que chrétienne, calquons notre regard sur celui de Dieu. Le regard de Dieu ne s’arrête pas à la surface. Dieu peut nous aider à faire ce chemin-là. Même si notre nature humaine nous incite à regarder à l’apparence, Dieu peut nous débarrasser de nos peurs et préjugés liés à ce que nous voyons chez l’autre.

Quand on regarde quelqu’un dans les yeux, son aspect perd de son importance. C’est là que la vraie rencontre peut se faire.

Que nous dit la Bible sur notre rapport à l’apparence ?

Jésus est notre meilleur modèle. Dans Matthieu 22:16, les pharisiens eux-mêmes reconnaissent que Jésus ne regarde pas à l’apparence et ne se laisse pas influencer. Une image très symbolique dans l’habillement : on cache ce que l’on ne veut pas montrer aux autres. Mais il y a une communion avec Dieu quand on arrête de se cacher ! Le danger de l’apparence, c’est de montrer qu’on est « clean » en dehors tout en cachant ce qu’on est à l’intérieur.

Lorsque Dieu demande à Samuel de choisir un nouveau roi parmi les fils d’Isaï, sa première pensée est de choisir Eliab car il est de grande taille. Mais Dieu le reprend en disant :

« Ne prête pas attention à son apparence car je l’ai rejeté. En effet, l’Eternel n’a pas le même regard que l’homme. L’homme regarde à ce qui frappe les yeux mais l’Eternel regarde au cœur. » (1 Sam. 16, 7)

Faut-il se culpabiliser d’avoir envie de se faire belle ?

Je crois que Dieu lui-même aime le beau puisqu’il ne s’est pas contenté de créer une seule fleur ou un seul animal. Dans son œil de Créateur, il y a un œil d’artiste ! Lorsqu’il a terminé sa création, il a dit que c’était très bon. Pour lui, c’était important que les humains aient un corps. Il n’a pas voulu que nous soyons seulement des esprits ! Se faire belle rend hommage à Dieu.

Soyons dignes sans être orgueilleuses, dans la reconnaissance plutôt que dans la séduction. Si nous donnons à l’apparence sa juste place, elle ne sera plus un problème.

Sandrine Roulet

Retrouvez plus d’articles sur www.spirituelles.info, le magazine qui rassemble les femmes chrétiennes de la francophonie.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.