L’hommage du pasteur Marcel Kouamenan à Bernard Tapie

Ce mercredi 6 octobre ont débuté les hommages à Bernard Tapie avec une messe funéraire organisée en l’église Saint-Germain-des-Prés, à Paris. De nombreuses personnalités étaient présentes de Brigitte Macron à Nicolas Sarkozy, en passant par Claude Lelouch ou encore Roselyne Bachelot.

Nous vous partageons les mots prononcés par le pasteur Marcel Kouamenan lors de cette cérémonie où Jésus a vraiment été annoncé ! Eric Célérier

2 Timothée 4 versets 6 à 8

« Pour ma part, en effet, je suis déjà comme sacrifié et le moment de mon départ approche. J’ai combattu le bon combat, j’ai terminé la course, j’ai gardé la foi. Désormais, la couronne de justice m’est réservée. Le Seigneur, le juste juge, me la remettra ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront attendu avec amour sa venue. »

Mon cher Bernard,

Le moment de ton départ est arrivé, et malgré la profonde tristesse que va
laisser ton absence, je suis consolé car j’ai l’assurance que tu es auprès du
Seigneur dans le Royaume de Dieu.

Tu étais un homme passionné de foi qui a entièrement donné et accepté
Jésus-Christ comme Seigneur et son Sauveur personnel.

Depuis de nombreux mois, tous les jours sans en manquer jamais aucun, avec
la plus grande ferveur, tu m’appelais pour que je prie pour toi, car tu avais la
foi que dans le Seigneur par la prière se trouvait la force pour te porter dans
ce combat contre la maladie.

Je rends hommage à cet époux complice, à ce véritable père protecteur, à ce
grand chef de famille, un homme de profondeur dans ses relations d’amitiés,
un homme vrai et sincère dans son amour pour son prochain, un homme
généreux auprès des démunis.

Tu m’as profondément touché par ta force étonnante, ta détermination et ton
immense courage dans les épreuves. Il y a quelques mois, alors même que tu
avais été agressé, et que j’étais très inquiet et révolté par cet acte ignoble, tu
as trouvé la force de me dire : « Allez mon Marcel, le Christ a souffert
beaucoup plus que ça avec les clous et la croix ! On lâche rien, on lâche rien,
on lâche rien ! »

Aujourd’hui la France perd un très grand serviteur de la nation, un visionnaire,
un leader, un conseiller, un formateur, un manager, un bâtisseur, un
entrepreneur, mais je prie que l’impact de sa foi et de son courage puisse
continuer d’inspirer des générations.

Pasteur Marcel Kouamenan

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.