L’horreur des enfants persécutés : Yahaya, assassiné au Nigéria, Maria, violée au Pakistan et Mariam, menacée de mort par son père

« Mon père […] m’a dit que si j’allais encore à l’église, il apporterait un coutelas à l’église et viendrait me dépecer. »

D
ans le monde, près d’un chrétien sur 9 est persécuté pour sa foi. 245 millions de croyants souffrent au quotidien parce qu’ils ont choisi de rester fidèles à Jésus. Parmi eux, les enfants ne sont pas épargnés par ces tragédies.

Lundi, Yahaya a été assassiné dans son village au Nigéria. Le 9 juin, Maria a été enlevée et violée au Pakistan. Aujourd’hui, Mariam est en fuite au Ghana car depuis qu’elle est devenue chrétienne, son père veut la tuer.

Yahaya, 8 ans, Nigéria

Lundi, plus de 200 éleveurs musulmans fulanis ont pénétré dans des villages à majorité chrétienne de l’État de Kaduna et de l’État du Plateau. 13 personnes sont mortes. Parmi elles, Yahaya, 8 ans, mais aussi Ashimile, 9 ans et Samson David, 17 ans.

Matthew Nasamu est un habitant de la région. Il raconte :

« Les gardiens Peuls ont attaqué Kikoba, un village chrétien de la LGA de Kauru dans l’État de Kadu, dans la soirée, vers 17 heures. Toutes les maisons ont été incendiées et rasées, les fermes ont été détruites et tous les villageois sont maintenant déplacés. »

Dans les villages attaqués, les cultures agricoles ont été détruites, près de 300 maisons appartenant à des chrétiens ont été incendiées, ainsi que 2 églises.

Maria, 15 ans, Pakistan

Maria a été enlevée le 9 juin dans la province du Penjab par 5 hommes, dont un homme d’affaires, Muhammad Sajid. Son père, Jalal Masih, a tenté de la récupérer. Mais il a été menacé :

« Les habitants les ont vus l’enlever sous la menace d’un pistolet. J’ai atteint le bureau de [Sajid] mais il était absent. Nous avons pris contact le lendemain et il a menacé de lui rendre son cadavre si nous en informions la police. »

Elle a été ramenée chez elle le lendemain. Elle avait été violée par 5 hommes musulmans.

Au Pakistan, de novembre 2018 à juin 2019, officiellement, 28 jeunes filles chrétiennes ont été victimes d’enlèvement, torture, harcèlement sexuel, viols, conversions et mariages forcés. Selon Sardar Mushtaq Gill, directeur national de Legal Evangelical Association Development, il s’agit d’un nombre sous-estimé :

« Le nombre de cas non signalés est plus élevé, car les familles des victimes évitent généralement de se faire aider par des agents de police biaisés qui soutiennent des coupables cruels et influents. Dans ce cas, seules les filles chrétiennes et hindoues sont victimes. Les crimes contre les minorités religieuses augmentent à grande échelle au Pakistan. »

Mariam, 18 ans, Ghana

Mariam Seidu se cache au Ghana. Elle a grandi dans la foi musulmane, mais grâce à une amie chrétienne, elle a rencontré Jésus. Depuis sa conversion au christianisme, son père veut la tuer :

« Mon père a dit qu’à cause de l’église, il me renierait. Il m’a dit que si j’allais encore à l’église, il apporterait un coutelas à l’église et viendrait me dépecer. »

Si son père nie vouloir la tuer, il affirme qu’il veut la renier :

« Elle ne peut pas vivre sous ma bienveillance en tant que père et aller à l’encontre de mes ordres et de mes convictions. […] Mais je ne la laisserai jamais sous mon toit si elle s’en tient à sa nouvelle foi. Si elle insiste, alors nous nous séparerons. »

Derrière les chiffres de la persécution, se cachent le visage des victimes qui ont choisi de ne pas renier leur foi.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?