Liban : Les enfants vont-ils retourner à l’école un jour ?

« L’éducation de milliers d’enfants au Liban ne tient qu’à un fil. Et un grand nombre d’enfants peuvent ne jamais retourner dans une salle de classe soit parce qu’ils ont déjà manqué tellement d’apprentissage, soit parce que leurs familles n’ont pas les moyens de les envoyer à l’école. »

Les enfants libanais vont-ils un jour retourner à l’école ? C’est la question que pose Save the Children. L’organisation caritative vient de publier un rapport afin de « lancer l’alerte » sur la crise de l’éducation dans ce pays.

« Au moins 1,2 million d’enfants à travers le Liban ont vu leur éducation interrompue pendant plus d’un an, nombreux sont ceux qui sont allés à l’école pour la dernière fois en octobre 2019, à la suite de manifestations et de troubles civils. »

Et selon les experts, alors que « le pays s’enfonce plus profondément dans une crise économique », la réouverture des écoles semble « difficile à imaginer ».

Dans ce contexte, Save the Children craint le lancement d’un cercle vicieux.

« Plus les enfants sont descolarisés, plus leurs résultats d’apprentissage chutent et plus le risque d’augmentation des incidents de travail des enfants et de mariage d’enfants grandit, entre autres problèmes de protection. »

Jennifer Moorehead, directrice de Save the Children au Liban, déclare déjà voir « l’impact tragique de la situation », et notamment avec « des enfants travaillant dans les supermarchés ou dans des fermes, et des filles forcées de se marier ».

« L’éducation de milliers d’enfants au Liban ne tient qu’à un fil. Et un grand nombre d’enfants peuvent ne jamais retourner dans une salle de classe soit parce qu’ils ont déjà manqué tellement d’apprentissage, soit parce que leurs familles n’ont pas les moyens de les envoyer à l’école. »

M.C.

Crédit image : Walid Sader / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.