Liban : Selon une enquête de l’UNICEF, l’avenir de toute une génération est menacé

Les conclusions d’un rapport de l’UNICEF publié le 23 novembre, révèle que des centaines de milliers d’enfants voient leur avenir menacé par la crise qui touche actuellement le Liban.

Le Liban fait actuellement face à une crise dévastatrice qui « a accru la vulnérabilité des enfants et exacerbé les inégalités » comme le montre un rapport intitulé « Survivre sans l’essentiel ; l’impact toujours plus grave de la crise libanaise sur les enfants » publié par l’UNICEF le 23 novembre dernier.

Crise économique, crise sociale, crise sanitaire, explosion du port de Beyrouth en août dernier… tous ces facteurs ont entrainé  une augmentation du nombre d’enfants « qui ont faim, qui doivent travailler pour subvenir aux besoins de leur famille et qui ne reçoivent pas les soins de santé dont ils ont besoin ».

Le rapport de l’UNICEF qui est basé sur deux « évaluations rapides axées sur l’enfant » menées en avril 2021 et en octobre 2021 auprès des mêmes familles, révèle notamment que face à l’inflation galopante, à l’augmentation de la pauvreté et du chômage, les familles peinent à subvenir aux besoins de leurs enfants. En octobre 2021, 53% des familles interrogées ont au moins un enfant qui a sauté un repas, contre 37% en avril.

En outre, plus de 8 personnes sur 10 vivent dans la pauvreté et 34% dans l’extrême pauvreté. Des chiffres encore plus frappants pour les familles des réfugiés syriens avec 9 sur 10 qui vivent dans l’extrême pauvreté.

Une des conséquences de cette pauvreté accrue est que les enfants doivent travailler pour aider leurs parents. Ainsi, la proportion des familles interrogées qui envoient leurs enfants travailler est passée de 9 à 12 % en six mois.

Le rapport révèle également que dans ce contexte, « beaucoup plus d’enfants qu’auparavant subissent des formes de violence ». Les femmes sont aussi plus susceptibles d’être victimes de violences par leur partenaire, ce qui impacte directement les enfants.

Le système de santé du Liban a été durement touché par les crises successives. Les hôpitaux manquent de tout et les médicaments sont devenus une denrée rare. De plus, le manque de moyens de transport entrainés par les pénuries de carburant empêche de nombreuses familles d’avoir accès à des soins.

Selon le rapport de l’UNICEF, près de 34 % des enfants qui ont eu besoin de soins de santé primaires en octobre n’en ont pas reçu, contre 28 % en avril.

Le quasi-effondrement du secteur de l’eau menace aussi la santé publique. 2,8 millions de personnes sont touchées par les pénuries d’eau au Liban, ce qui pourrait avoir des conséquences désastreuses, en particulier pour les enfants, d’un point de vue sanitaire. La crise pèse également sur la santé mentale des familles libanaises et de leurs enfants.

« Le gouvernement doit prendre des mesures rapides pour préserver l’avenir des enfants » affirme Yukie Mokuo, représentante d’UNICEF au Liban.

« Il faut pour cela mettre en œuvre une expansion majeure des mesures de protection sociale, garantir l’accès à une éducation de qualité pour chaque enfant et renforcer les soins de santé primaires et les services de protection de l’enfance », poursuit-elle.

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Hiba Al Kallas / Shutterstock.com

Découvrez l’action de l’association Un Verre d’Eau qui se mobilise pour changer le destin de 10 000 familles au Liban.

Article initialement publié en novembre 2021.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.