Libération d’un pasteur au Nigeria

[Mise à jour du 5 novembre 2020 : L’avocat chrétien nigérian Dalyop Solomon a précisé au Christian Post que le pasteur Polycarp Zongo « n’a pas encore été libéré par les ravisseurs, contrairement aux fausses informations précédemment affirmées ».]

« Louange au Seigneur, merci de prier si sincèrement. Il n’est pas encore à Jos, mais il y a beaucoup de joie dans le cœur de sa congrégation. »

Le pasteur Polycarp Zongo, enlevé au Nigeria le 19 octobre dernier, était apparu dix jours plus tard dans une vidéo diffusée par ses ravisseurs. Selon des informations données par son église à Morning Star News, le pasteur a été libéré le 30 octobre dernier.

Comme chaque soir depuis son enlèvement, une réunion de prière avait lieu dans son église. À l’annonce de sa libération, elle s’est transformée en temps de louanges.

Vendredi soir, le pasteur Gideon Para-Malam indiquait à Morning Star News que Polycarp Zongo n’était pas encore arrivé parmi eux.

« Louange au Seigneur, merci de prier si sincèrement. Il n’est pas encore à Jos, mais il y a beaucoup de joie dans le cœur de sa congrégation. »

Mais alors que nous nous réjouissons pour sa libération, nous apprenons également l’enlèvement d’un enfant de 6 ans, Isaiah Okunu, le 24 octobre dernier, dans l’État de Nasarawa. Son père a été tué, sa mère, enlevée avec lui, a été libérée cinq jours plus tard. Une demande de rançon de 3 millions de nairas, soit environ 6780 euros, a été demandée pour obtenir la libération du jeune garçon.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.