L’influence des chrétiens évangéliques sur l’élection présidentielle au Chili

José Antonio Kast est en tête du premier tour des élections présidentielles chiliennes qui a eu lieu dimanche 21 novembre. Le candidat catholique d’extrême droite est notamment soutenu par une partie des chrétiens évangéliques.

José Antonio Kast a obtenu 27.9 % des voix lors du premier tour des élections présidentielles qui a eu lieu dimanche au Chili. Il est suivi de prêt par la coalition de gauche Apruebo dignidad (« J’approuve la dignité » en français NDLR) entrainée par Gabriel Goric, qui a obtenu 25.8 % des voix.

Dans un entretien pour CNN, Kenneth Bunker, politologue et directeur de la plate-forme d’analyse politique Tresquintos, rapporte que les Chiliens ne raisonnent pas en termes de politiques de gauche ou de droite mais en termes de clivage entre l’ordre et le chaos. Après la proclamation des résultats, Kast, fervent catholique et père de neuf enfants qui représentent une nouvelle droite centrée sur la liberté, la défense de la loi et de l’ordre ainsi que sur la force de la famille, a remercié « Dieu et ensuite [s]a famille ».

Cet avocat âgé de 55 ans, est régulièrement comparé à Donald Trump ou à Jair Bolsonaro. Ses propositions comprennent notamment une réduction d’impôts pour les entreprises, la construction d’un mur au nord du Chili pour empêcher les migrants d’y pénétrer illégalement, l’abolition de l’avortement, le renforcement de la police ou encore la limitation de l’implication du Chili aux Nations Unies.

Et tout comme l’ancien président américain et le président brésilien, il est soutenu par une partie des chrétiens évangéliques. Un article du quotidien chilien La Tercera intitulé « La croisade de Kast pour le puissant vote évangélique » publié le 10 octobre, expliquait comment José Antonio Kast s’est employé à recueillir le soutien de cette branche du protestantisme. Le candidat affirme, lui, qu’il ne s’agit pas d’une stratégie mais d’une « conviction ».

« Inclure le peuple évangélique n’est pas une stratégie, c’est une conviction. Nous avons toujours travaillé ensemble et nous avons beaucoup de coïncidences. L’appel est de jouer pour ces convictions et de voter pour les candidats qui défendent ces idées. »

Selon l’ Enquête nationale du bicentenaire de l’Université catholique , réalisée en 2019, 18% de la population chilienne déclare appartenir au mouvement évangélique, ce qui représente 1 200 000 votants, un chiffre conséquent.

Alfred Cooper, le représentant des églises protestestantes évangéliques, estime que « la participation politique a augmenté de plus en plus parmi les évangéliques. Ceux qui sont les plus remarqués sont ceux qui soutiennent Kast ». Il ajoute qu’il y a « une force très active au sein du monde évangélique qui se lève pour gagner des voix ».

Cristián Valdivieso, directeur de l’institut d’étude d’opinion Criteria, rapporte que les évangéliques soutiennent massivement le candidat de droite, « en raison d’une dimension de valeur ». Il nuance toutefois son propos affirmant que ce serait une énorme erreur de « dire que tous les évangéliques votent pour Kast », « car ils représentent un pourcentage très élevé de la population et il y a une diversité de pensée » au sein de ce groupe.

La dernière ligne droite de l’élection sera décisive dans un tel contexte d’instabilité et d’incertitude. Tout reste à jouer d’ici le deuxième tour qui se tiendra le 19 décembre prochain.

Eric Coursodon

Crédit image : Creative Commons / Wikimedia

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.