L’institut Gatestone dénonce « le grand plaisir de détruire les chrétiens »

245 millions de chrétiens sont « fortement persécutés » dans le monde.

L’
institut Gatestone vient de livrer son dernier rapport sur la persécution des chrétiens. Concernant les faits survenus dans le monde au cours du mois de septembre 2019, il s’intitule « Le Grand plaisir de détruire les chrétiens ».

Le rapport pointe cinq modes de persécution : « les massacres des chrétiens », « la violence et les abus envers les chrétiens », « les attaques et hostilités des musulmans convertis au christianisme », « le mépris des églises et des croix », « la discrimination générale contre les chrétiens ». Pour chacun de ces modes, l’institut Gatestone pointe des faits survenus au cours du mois de septembre dernier.

Les massacres des chrétiens

Le rapport rappelle les faits survenus au Nigéria, le 22 septembre. L’exécution de deux travailleurs humanitaires chrétiens est filmée et publiée par le groupe Boko Haram. Ils s’étaient rendus à Maiduguri pour construire des abris pour les déplacés. Dans la vidéo, un des terroristes jure de « tuer tous les chrétiens capturés ».

Il est également fait mention de l’assassinat au Nigéria d’un pasteur et de l’épouse d’un autre pasteur par des bergers peuls.

Le rapport pointe également la situation des chrétiens au Pakistan, avec la torture à mort par la police d’Amir Masih, un chrétien âgé de 28 ans, et l’assassinat de deux frères chrétiens, Javaid et Suleman Masih. La veuve de Javad évoque « la haine des voisins musulmans » à leur égard, ainsi que les « insultes » dont ils font l’objet.

Violence et abus envers les chrétiens

L’auteur du document rappelle l’attentat survenu aux Philippines, et revendiqué par l’État Islamique. Le 6 septembre, une explosion a eu lieu dans un marché, dans une région à majorité chrétienne. Sept chrétiens avaient été blessés au cours de cette attaque.

Le rapport rappelle ensuite qu’au Burkina Faso, « les chrétiens sont actuellement en train d’être exterminés ou expulsés de leurs villages par des extrémistes musulmans » et donne la parole à une source locale.

« Des armes telles que celles utilisées par les envahisseurs musulmans ne sont pas fabriquées au Burkina Faso. Nous savons que les armes sont fournies par des organisations internationales. Nous appelons à leur retrait pour que la paix puisse revenir au Burkina Faso. La situation est critique. »

En Égypte, l’auteur rappelle la violente attaque dont a été victime une jeune étudiante en médecine, chrétienne, en sortant de l’église. Son crâne a été fracturé par des briques lancées par des inconnus. Attaque qui serait « monnaie-courante » en Égypte où « les femmes non-voilées sont souvent la cible de harcèlement ».

Au Pakistan, le rapport dénonce également l’enlèvement, la conversion et le mariage forcés de Samra Bibi. Il cite un activiste des droits de l’homme.

« Selon la loi, aucune fille mineure ne peut être convertie à une autre religion, mais personne n’a le courage de défier les extrémistes qui commettent de tels crimes. »

Les attaques et l’hostilité des musulmans convertis au christianisme

Le rapport pointe une situation vécue au Royaume-Uni, où aucune mesure n’a été prise par la police à l’encontre d’un musulman qui avait menacé d’agresser un musulman converti au christianisme et ce « en dépit des lois britanniques contre les discours de haine ».

Le cas d’une mère de famille en Ouganda est également évoquée. Cette dernière est persécutée par sa belle-famille depuis sa conversion au christianisme. Elle a été chassée de chez elle avec ses enfants.

Le rapport rappelle également que Yousef Nadarkhani avait été arrêté parce qu’il refusait que ses enfants aient une éducation islamique. Il purge une peine de 10 ans de prison et ses enfants sont privés de l’obtention de leurs diplômes.

Le mépris des églises et des croix

Le rapport fait écho à la décision d’une municipalité en Turquie qui précise que « les éléments architecturaux de maisons ressemblant à des croix ne seraient pas tolérés », ainsi qu’à la suppression d’exonération fiscale pour toutes les institutions non-musulmanes.

Il rappelle également la fermeture des églises en Algérie et évoque dans ce cadre une « campagne systématique contre les chrétiens ».

Discrimination générale contre les chrétiens

Le rapport révèle l’appel fait par Coptic Solidarity auprès de la FIFA pour dénoncer la discrimination dont sont victimes les footballeurs chrétiens en Égypte.

Il rappelle également la situation d’une famille de réfugiés au Canada, qui avait risqué l’expulsion, alors qu’ils avaient été menacés de mort au Nigéria pour s’être convertis au christianisme. À ce jour, le statut de cette famille ne serait toujours pas précisé.

Aujourd’hui encore, 245 millions de chrétiens sont « fortement persécutés » dans le monde.

M.C.

Crédit Image : A M Syed / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.