Lors des funérailles d’Elizabeth II, plus de 4 milliards de personnes ont entendu les Ecritures

Les funérailles de la reine Elizabeth II ont été suivies par plus de 4 milliards de téléspectateurs. Ce sont donc plus de 4 milliards de personnes qui ont entendu les Ecritures lundi 19 septembre, puisque plusieurs passages de la Bible ont été lus tout au long de la cérémonie. 

On estime que plus de 4 milliards de téléspectateurs à travers le monde ont suivi les funérailles d’Elizabeth II, un moment historique donc, mais également un moment d’évangélisation. Puisque les téléspectateurs ont assisté à une cérémonie religieuse dans l’Abbaye de Westminster, au cours de laquelle plusieurs passages de la Bible ont été lus.

La première lecture a été effectuée par secrétaire générale du Commonwealth, la baronne Patricia Scotland, qui a lu un extrait de la lettre de Paul aux Corinthiens sur la vie éternelle. . (1 Corinthiens 15: 20-26 et 53-58)

« Mais en réalité, Christ est ressuscité, précédant ainsi ceux qui sont morts. En effet, puisque la mort est venue à travers un homme, c’est aussi à travers un homme qu’est venue la résurrection des morts. Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, mais chacun à son propre rang: Christ en premier, puis ceux qui appartiennent à Christ lors de son retour. Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir anéanti toute domination, toute autorité et toute puissance. En effet, il faut qu’il règne jusqu’à ce qu’il ait mis tous ses ennemis sous ses pieds. Le dernier ennemi qui sera anéanti, c’est la mort. »

« Il faut en effet que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité et que ce corps mortel revête l’immortalité. Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira cette parole de l’Ecriture: La mort a été engloutie dans la victoire. Mort, où est ton aiguillon ? Enfer, où est ta victoire ? L’aiguillon de la mort, c’est le péché; et ce qui donne sa puissance au péché, c’est la loi. Mais que Dieu soit remercié, lui qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ ! Ainsi, mes frères et sœurs bien-aimés, soyez fermes, inébranlables. Travaillez de mieux en mieux à l’œuvre du Seigneur, sachant que votre travail n’est pas sans résultat dans le Seigneur. »

C’est la Première ministre du Royaume-Uni, Liz Truss, qui a fait la seconde lecture (Jean 14 : 1-9).

« Que votre cœur ne se trouble pas ! Croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Il y a beaucoup de demeures dans la maison de mon Père. Si ce n’était pas le cas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et puisque je vais vous préparer une place, je reviendrai et je vous prendrai avec moi afin que, là où je suis, vous y soyez aussi. Vous savez où je vais et vous en savez le chemin. Thomas lui dit: «Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pouvons-nous en savoir le chemin ?»  Jésus lui dit: «C’est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. On ne vient au Père qu’en passant par moi. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez et vous l’avez vu.» Philippe lui dit: «Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit.» Jésus lui dit: «Il y a si longtemps que je suis avec vous et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire: ‘Montre-nous le Père’ ? »

Parmi les chants religieux entonnés lors de la cérémonie, certains sont également inspirés par les Ecritures, tel le célèbre, « Le Seigneur est mon berger » (« The Lord’s my Shepherd, I’ll not Want »), basé sur le Psaume 23, ou encore l’hymne finale qui reprenait les versets 38 et 39 de Romains 8 :

« Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir,ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur. »

Il s’agissait d’une composition de James MacMillan, spécialement conçue pour les funérailles de la reine selon Premier Chrsitianity.

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Shutterstock / Fred Duval

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.