Mais qui sont les coptes ?

Les coptes ont à nouveau subi la violence des djihadistes au cours de deux attentats qui ont fait 44 morts et 130 blessés lors de la célébration de la messe des Rameaux. Ces attentats, revendiqués par le groupe Etat islamique s’inscrivent dans une vague de terreur qui frappe au quotidien les chrétiens d’Orient. Mais qui sont ces coptes ? Pourquoi l’EI en fait une cible privilégiée ?

Les coptes sont la plus ancienne communauté chrétienne du monde et la plus importante du Proche Orient. La communauté copte aurait été fondée en 42 après la mission de l’évangéliste Marc. Les coptes vivaient en Egypte quand celle-ci était encore sous le contrôle de l’empire romain. Leur situation est devenue difficile dès les invasions arabes du VIIème siècle et l’islamisation de l’Egypte. Aujourd’hui, près de 9 millions des égyptiens sont des coptes, soit 10% de la population. Frapper les coptes lors de grands fêtes chrétienens, c’est s’assurer un très grand nombre de victimes.

Récemment, alors que des dizaines d’églises ont déjà été détruites, le groupe Etat islamique encourageait ses partisans à attaquer les coptes en Egypte. En février, le groupe terroriste les présentait comme sa « proie préférée ». Christine Chaillot, spécialiste des chrétiens orthodoxes du Proche-Orient, donne une raison :

« Il suffit d’un kamikaze qui décide de se faire exploser dans une église pour que les dégâts soient importants. […] Quand cela touche aux chrétiens d’orient, cela a un retentissement international, les médias sont informés dans le monde entier. »

La tribulation des coptes est persistante : à noël, un couple de chrétiens a été retrouvé égorgé, la cathédrale copte du Caire a subi un attentat en décembre, un chrétien a été brûlé vif dans la province du Sinaï, d’autres fuient cette province par centaines… Pour les islamistes, les coptes représentent l’occident. Pascal Buresi, directeur de l’institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman explique :

« L’enjeu de communication pour l’EI, c’est de prendre le contrepoint exact des valeurs universalistes occidentales. »

Le Président al-Sissi s’oppose à de tels actes. Il a décrété l’état d’urgence pendant 3 mois. Cependant, dans un pays où la police est parfois infiltrée par les islamistes et où la justice est contrôlée, les auteurs de ces actes sont rarement condamnés.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?