Malaisie : Un pasteur kidnappé il y a 10 jours et un couple pastoral disparu depuis un mois

En Malaisie, la constitution prévoit la liberté de religion, mais la persécution existe bel et bien, et place ce pays à la 31ème place de l’Index de Persécution de Portes Ouvertes. L’extrémisme islamique est la première source de persécution des chrétiens dans ce petit pays d’Asie du sud-est. Depuis novembre 2014, les autorités ont donné le même pouvoir aux tribunaux de la charia qu’aux tribunaux civils.

Le pasteur Raymond Koh a été enlevé suite à une embuscade, dans la matinée du 13 février, alors qu’il était seul au volant de sa voiture dans Kelana Jaya. Selon Malay Mail , cinq hommes masqués auraient forcé l’arrêt de la voiture avec trois véhicules de type SUV. Le pasteur et la voiture ont ensuite disparu sans être retrouvés. Selon l’épouse de Koh, Susanna Liew Sow Yoke, l’enlèvement a été « professionnellement et habilement exécuté ».

« Les ravisseurs avaient de l’argent, ou étaient soutenus par une organisation riche, car les véhicules utilisés sont couteux… L’enlèvement a été planifié, chronométré et exécuté au moment opportun, ce qui suggère qu’ils attendaient mon mari. »

Susanna est très inquiète car après plus d’une semaine, il n’y a toujours pas eu de demande de rançon. Le gain financier ne serait donc pas le mobile.

Koh est bien connu dans la communauté pour son engagement caritatif, notamment dans le cadre du centre de formation qu’il a fondé il y a un an. En 2011, il avait été poursuivi par un tribunal religieux pour avoir « tenter de convertir des musulmans au christianisme ». En l’absence de preuves, les accusations avaient été abandonnées.

Release International indique également que l’on est toujours sans nouvelles d’un pasteur et de son épouse. Leurs proches craignent qu’ils aient été enlevés depuis déjà plus d’un mois.

Les chrétiens en Malaisie sont de plus en plus menacés par les restrictions de la liberté religieuse. Le Parlement examine actuellement un projet de loi proposant que des extraits d’un code pénal islamique strict (Hudud) soient incorporés dans le système juridique du pays. Le Premier ministre Najib Razak soutient ce projet de loi, apparemment pour gagner la faveur des musulmans extrémistes avant les élections générales de l’année prochaine.

Prions pour la sécurité de ces 3 chrétiens, et prions pour la Malaisie.

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?