« Mariages d’été, de tourisme ou de plaisir » : Des menaces pèsent sur les mineures au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

« Les crises aggravées signifiaient que certains parents pensaient qu’ils n’avaient d’autre choix que d’accepter les propositions de mariage pour leurs filles, y compris les unions temporaires entre jeunes filles et hommes plus âgés, dont certaines ne durent que quelques semaines et sont arrangés en échange d’argent. »

Save The Children, une organisation qui défend les droits et les intérêts des enfants dans le monde entier, s’inquiète du risque accru de mariages de mineures au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Ils dénoncent les « mariages d’été », « de tourisme » ou « de plaisir ».

L’organisation Save The Children vient de publier un rapport sur les politiques relatives au mariage des enfants dans ces régions du monde, notamment au Liban, en Égypte, en Turquie et en Irak.

Leurs experts affirment que les filles du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord ont, cette année, plus de risque d’être mariées de force, y compris dans le cadre de mariage de courte durée. En cause, la pandémie de Covid-19, mais aussi la hausse de la pauvreté et du nombre de personnes déplacées.

Selon Save The Children, « les crises aggravées signifient que certains parents pensaient qu’ils n’avaient d’autre choix que d’accepter les propositions de mariage pour leurs filles, y compris les unions temporaires entre jeunes filles et hommes plus âgés, dont certaines ne durent que quelques semaines et sont arrangés en échange d’argent ».

L’organisation évoque des mariages religieux dits « de plaisir » en Irak, des mariages « d’été » ou « de tourisme » en Égypte, ou encore les mariages acceptés dès 16 ans en Turquie pour « circonstances exceptionnelles ». Au Liban, les témoignages révèlent que suite à l’absence de scolarisation des filles et à l’urgence financière, des mariages de mineures seraient arrangés par « des cheikhs et des membres du clergé non enregistrés en l’absence d’une loi civile interdisant le mariage des enfants ».

Des drames qui, même s’ils sont de courte durée, ont des répercussions sur le long terme auprès des jeunes filles qui en sont victimes.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.