Matinée œcuménique sur Présence Protestante (France 2) avec les chrétiens de Marseille : ils arrivèrent à bon port

Tous les dimanches, entre 8h30 et midi, sept programmes proposés par les principales religions présentes en France sont diffusés sur France 2. Quatre d’entre eux sont préparés par les traditions chrétiennes : l’orthodoxie, la diversité du christianisme oriental, le protestantisme et le catholicisme. Une fois par an, ces quatre programmes s’unissent le temps d’une « matinée œcuménique », c’est-à-dire, interchrétiens.

« Et ainsi tous parvinrent à terre sains et saufs. »
Actes 27:44

Chaque mois de janvier, à l’occasion de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, les quatre émissions de confession chrétienne des programmes religieux de France 2, Les Chemins de la foi (Orthodoxie, Chrétiens orientaux, Présence Protestante et Le Jour du Seigneur), s’associent pour proposer une matinée œcuménique exceptionnelle.

Cette année, la matinée sera répartie deux temps : de 9h30 à 11h00, Christian de Cacqueray animera un moment fort d’échanges et de partages ; quatre invités réagiront à quatre reportages. Puis, à 11h00, il sera temps de rejoindre la célébration œcuménique.

C’est à Marseille, ville singulière par la pluralité de sa population, que se déroulera cette matinée : d’abord au Mucem, Musée national des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, puis à l’église orthodoxe Saint-Irénée pour vivre une célébration œcuménique.

Cette émission est, à plus d’un titre, un symbole fort. Pour la produire, France Télévisions apporte des moyens conséquents : deux heures trente d’antenne, plus de six mois de préparation, une équipe locale mobilisée, plus d’une centaine de personnes impliquées : techniciens, administrateurs, gestionnaires, réalisateurs, monteurs… Le générique est écrit serré !

Puis il y a Marseille et son port. Sans doute est-ce un poncif, mais il est bon de le rappeler, tout spécialement aujourd’hui : dans la cité phocéenne, la tradition de l’accueil remonte à l’antiquité.

Si on y recense dix-pour-cent d’Arméniens, un grand nombre de migrants venus d’Afrique, d’Orient, des Russes, et des Ukrainiens, c’est que le vivre ensemble n’y est pas un projet idéologique ou politique, mais une pratique quotidienne. Quand on arrive à Marseille, on arrive à « bon port ».

Troisième valeur symbolique de cette matinée : l’accent mis sur les communautés orthodoxes de la ville. Car, oui, de même que tous les évangéliques brésiliens n’ont pas soutenu le saccage du Congrès à Brasilia et de la Cour Suprême à Rio, de même, les Églises orthodoxes – qui sont autocéphales – ne sont pas au garde à vous derrière le patriarche de Moscou, Cyrille. Ses propos politiques ne reflètent que son point de vue.

Enfin, quatrième symbole : ce dimanche, ce sera la toute première fois que la célébration œcuménique sera accueillie dans une église orthodoxe. Ville monde par excellence, ville de culture, de chocs culturels aussi, Marseille, citée du réseau social non virtuel mais incarné, nous montre l’exemple : l’église n’est plus au milieu de mon village, elle est au milieu de notre monde.

Alors, sommes-nous au rendez-vous quand, avec ou sans la fibre œcuménique, il faut relever le défi du vivre ensemble, dans la paix et l’amour voulus par Christ ?

Pour voir ou revoir « La Matinée œcuménique avec les chrétiens de Marseille » rendez-vous sur france.tv ou suivez Présence Protestante sur Facebook.

Christophe Zimmerlin, pour Présence Protestante

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.