Les médecins lui ont conseillé sans relâche d’avorter mais quelque chose lui disait de ne pas le faire

Les tragiques histoires de Charlie Gard et Alfie Evans ont lancé un épineux débat international sur le droit des parents et le pouvoir des médecins dans des situations médicales délicates.

Un autre sujet bioéthique plus discret, revient régulièrement au travers de témoignages et mériterait sans doute d’être mis en lumière et approfondi : le taux de recours aux Interruptions Médicales de Grossesse (IMG) dans le cas de diagnostic prénatal de malformations ou de pathologies.

Et c’est aujourd’hui le cas du petit Dexson, rapporté par plusieurs médias au travers du récit qu’en fait sa maman, qui a suscité notre intérêt.

Samantha Duxes était dans sa 22ème semaine de grossesse lorsqu’elle a reçu le lourd diagnostic. Spina-bifida, reins conjoints, trouble cérébral…. Selon les médecins, l’enfant qu’elle portait ne vivrait pas ou seulement quelques temps. L’IMG s’impose alors comme la seule issue raisonnable, et la maman ne supportant plus la pression décide d’avorter, malgré ses doutes.

Le jour de l’intervention, les médecins lui annoncent finalement qu’il ne peuvent pratiquer l’avortement et qu’il faudra revenir. La maman de 33 ans reçoit cela comme « un signe d’intervention divine » et décide de poursuivre la grossesse, quelle qu’en soit l’issue.

« On m’a demandé si je voulais un avortement chaque fois que j’avais un rendez-vous. On m’a dit qu’il n’avait pas de cervelet dans son cerveau et qu’il ne pourrait pas lever la tête. Il serait un légume. »

Convaincue qu’il s’agit de la « volonté de Dieu », Samantha donne naissance à Dexson le 24 mars 2014.

Bien qu’il ait eu besoin de plusieurs chirurgies au cours de ses premières semaines de vie, Dexson s’est battu avec acharnement. Il n’est pas un légume. Son spina-bifida lui cause encore des maux de dos et des douleurs aux jambes. Il aura besoin d’autres interventions mais sa maman ne regrette rien.

« C’est un petit garçon si heureux et je suis terriblement fier d’être sa mère. Il est un petit miracle. En le regardant, on ne penserait pas qu’il y ait eu un problème. C’est un petit garçon inspirant. »

La rédaction

Source : FaithWire

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?