#MeTooInceste : Sur les réseaux sociaux la parole des victimes se libère

Le hashtag #MeTooInceste a été lancé à l’initiative du collectif #NousToutes, samedi 14 janvier 2020 et a suscité une vague de témoignages sur les réseaux sociaux. 

C’est la publication de « La Familia Grande », le livre de Camille Kouchner qui expose son beau-père, Olivier Duhamel, et l’accuse d’inceste à l’encontre de son frère âgé de 13 ans au moment des faits, qui a provoqué cet élan.

Dans le sillage de cette affaire d’inceste familial, les membres du collectif féministe #NousToutes ont lancé le #MeTooInceste sur Twitter. C’est Marie Chevenance, militante du collectif, qui a d’abord tweeté jeudi 14 janvier. Puis d’autres militantes ont publié simultanément samedi 16 janvier, 180 messages toujours avec le #MeTooInceste, dans le but de créer un véritable mouvement de libération de la parole.

Dès lundi, le hashtag regroupaient des milliers de messages sur le réseau social Twitter. Des publications qui racontent des agressions sexuelles et des viols subis par les internautes dans leur enfance et dans le cadre familial. Des milliers d’histoires qui ont ainsi été exposées au grand jour.

En France, on estime qu’aujourd’hui 6,7 millions de personnes ont été victimes d’inceste et que 32% des Français connaissent au moins une victime d’inceste dans leur entourage d’après un sondage de l’association Face à l’inceste.

Ces révélations mettent en lumière la nécessité d’une loi claire au sujet de l’inceste. C’est également ce que revendique Caroline de Haas fondatrice du collectif #NousToutes sur son compte Twitter. « Plus urgent que changer la loi, il faut l’appliquer » écrit-elle.

La chef du groupe LaREM à l’Assemblée nationale, Christophe Castaner, invité sur le plateau de RTL mardi 19 janvier a quand à lui affirmé qu’il fallait faire de l’inceste « un combat permanent ».

« Si c’est nécessaire, il faut donner la qualification pénale à ce crime, car ce n’est rien d’autre qu’un crime. »

C.P

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.