Michael Nnadi, 18 ans, chrétien enlevé au Nigeria le 8 janvier, a été assassiné

Le séminariste Micahel Nnadi, enlevé le 8 janvier, a été retrouvé mort au Nigeria.

Michael Nnadi faisait partie des quatre jeunes enlevés le 8 janvier dernier au Nigeria. Il a été assassiné, tandis que les trois autres jeunes ont été libérés. L’annonce a été faite par l’évêque de Skokoto, Matthew Kukah, dans un communiqué repris par la Catholic News Agency.

« C’est le cœur très lourd que je tiens à vous informer que notre cher fils, Michael a été assassiné par des bandits, à une date que nous ne pouvons pas confirmer. Lui et la femme d’un médecin ont été arbitrairement séparés du groupe et tués. »

L’un des professeurs de Michael parle de lui comme d’un « séminariste doué », élevé par sa grand-mère depuis la mort de ses parents, ajoutant que « son seul crime ait été son désir de servir Dieu ».

Les dernières images du jeune homme sont diffusées par l’Aide à l’Église en Détresse sur Twitter. Il jouait alors du piano pour conduire l’église dans la louange.

Thomas Heine Geldern est le président exécutif de l’AED.

« Mais en même temps, le monde doit se réveiller. Le gouvernement nigérian est confronté à un énorme défi : l’insécurité est aussi grande qu’elle l’était pendant la guerre civile. Le Nigéria est une nation multiconfessionnelle et multiethnique. La sécurité doit être assurée pour tous. »

Les trois autres jeunes enlevés en même temps que lui, Pius Kanwai, 19 ans, Peter Umenukor, 23 ans, et Stephen Amos, 23 ans, ont tous été relâchés.

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.