Morgan Freeman explore les religions du monde dans « The story of God »

L’Ecclésiaste déclare dans le chapitre 3 et le verset 11 :

Il fait toute chose bonne en son temps ; même il a mis dans leur coeur la pensée de l’éternité, bien que l’homme ne puisse pas saisir l’oeuvre que Dieu fait, du commencement jusqu’à la fin.

Des siècles plus tard, Morgan Freeman, le célèbre acteur hollywoodien, dresse le même constat.

L’humanité est d’une diversité extraordinaire sur les plans du mode de vie, du langage, de l’organisation sociale et familiale, de la culture, de l’art, des pratiques religieuses. Toutefois, le dénominateur commun de toutes les sociétés humaines est la foi dans le divin.

C’est cet aspect que l’acteur oscarisé a souhaité explorer au travers d’une série de 6 documentaires pour la chaîne National Géographic.

De quelle façon les cultures du monde entier considèrent le divin ?

Pour répondre à cette question, la série emmène les téléspectateurs à travers 20 villes de sept pays, dont l’Égypte, le Mexique, Israël, l’Inde ou les États-Unis.

Hindouïsme, judaïsme, croyances des Pharaons, rituels aztèques, le documentaire explore les pratiques religieuses d’hier et d’aujourd’hui.

Une visite de l’église du Saint-Sépulcre de Jérusalem, identifiée à la fois comme le site de la crucifixion de Jésus-Christ et celui de sa tombe, mène l’acteur sur les traces des origines du christianisme.

La série observe également les pratiques des méga-churches chrétiennes évangéliques. Freeman s’est ainsi rendu à Houston, au Texas, pour visiter la Lakewood Church dont le pasteur principal est Joel Osteen.

La série « The story of God » sera diffusée sur National Geographic Channel et Nat Geo Mundo.

Découvrez le teaser mis en ligne, il y a quelques semaines.

H.L.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.