Myanmar : Trois pasteurs arrêtés par l’armée après avoir organisé une réunion de prière pour la paix

« La junte militaire du Myanmar a peur même des prières pour la paix et de la puissance de Jésus-Christ, que nous invoquons de tout cœur pour qu’il apporte la paix au Myanmar. » 

L’Agence Fides rapporte, dans un article publié jeudi 1er juillet, l’arrestation de trois pasteurs de l’Église chrétienne baptiste au Myanmar qui avaient organisé une réunion de prières pour demander à Dieu de rétablir la paix dans le pays.

Ce rassemblement de prières œcuménique pour la paix qui a eu lieu le 3 mars dernier dans la salle de culte de la municipalité de Naw Mon, situé dans l’État de Kachin, a rassemblé « des chrétiens de toutes les confessions présentes au Myanmar ».

Une réunion considérée comme « subversive » par la junte militaire qui a mené à l’arrestation des trois pasteurs baptistes, le pasteur Koshan Singsar, le pasteur Z Kaw Htinah et le pasteur M Hawng Di.

Pour un prêtre catholique du diocèse de Myitkyina qui n’a pas révélé son identité pour des raisons de sécurité, ces accusations sont « absurdes ». Le religieux affirme que la junte militaire « a peur même des prières pour la paix et de la puissance de Jésus-Christ » car elle ne veut pas la paix « afin de maintenir son pouvoir et d’exploiter toutes les ressources économiques du Myanmar à son propre profit ».

« Nous sommes incrédules. La junte militaire du Myanmar a peur même des prières pour la paix et de la puissance de Jésus-Christ, que nous invoquons de tout cœur pour qu’il apporte la paix au Myanmar. La junte ne veut pas la paix afin de maintenir son pouvoir et d’exploiter toutes les ressources économiques du Myanmar à son propre profit. »

« La prière n’est pas une subversion » martèle le prêtre anonyme, « c’est une confiance en Dieu » ajoute-t-il, affirmant que les chrétiens « continueront à implorer de Dieu le don de la paix ».

Depuis le coup d’Etat du 1er février dernier par l’armée birmane contre le gouvernement démocratique d’Aung San Suu Kyi, le peuple du Myanmar proteste contre cette prise de pouvoir par la force et demande le retour de la démocratie. La junte militaire n’hésite pas à user de la force contre les civils faisant de nombreuses victimes.

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Bociaga / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.