« Ni oubliés, ni abandonnés » : Des organisations exigent la libération de Leah Sharibu et d’autres captifs

Les chrétiens nigérians se lèvent pour dénoncer la violence de Boko Haram et exiger la libération de Leah Sharibu et d’autres captifs de Boko Haram.

Une manifestation pacifiste a eu lieu dans les rues de Lagos, au Nigéria, à l’initiative d’un regroupement d’organisations dont CPJ Global, une organisation chrétienne, et le Comité pour la Défense des Droits de l’Homme. Leur slogan, « Not Forgotten, Not Forsaken », « Ni Oubliés, Ni Abandonnés ».  Pour refuser les violences domestiques, les abus sexuels, le harcèlement et être ceux de la voix qui sont en captivité à cause de Boko Haram.

Ils ont appelé à la libération immédiate de Leah Sharibu, esclave à vie de Boko Haram depuis 52 jours et captive de Boko Haram depuis 288 jours, ainsi que des écolières enlevées et d’autres personnes en captivité. CPJ Global insiste :

« Tant qu’un individu reste captif, nous sommes tous partiellement en captivité. »

Le révérend Abraham Sam Aiyedogbon, responsable de l’équipe du CPJ, a exhorté chacun à poursuivre le combat tant que Boko Haram n’aura pas libéré tous ceux qu’il détient en captivité.

« Pendant longtemps l’Église a été comme une armée rangée. Armée, soit correctement, soit de manière insuffisante, mais pas déployée, vous et moi sommes d’accord, si les gens religieux s’étaient mobilisés, s’étaient déployés, et avaient été informés de leur responsabilité civique, et sur le fait que la fonction des citoyens est plus importante qu’aucune autre fonction politique dans le pays, au sujet du fait que le pouvoir appartient au peuple et non au gouvernement. »

Le révérend Para-Mallam a quant à lui dénoncé les « effusions de sang continues »

« Les églises de la ceinture du centre, du nord-est et d’autres régions du nord du Nigeria sont en train de suffoquer. Où sont les chrétiens et les musulmans dans le gouvernement et la place publique? L’Afrique apparaît parce que les défis du Nigeria aujourd’hui deviennent facilement les énormes pièges de l’Afrique de demain. Unissons-nous en tant que nigérians et sauvons notre pays et l’Afrique des effusions de sang continues et empêchons les futurs fleuves de sang ! Trop c’est trop ! Remettons le Nigéria sur la bonne voie !»

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?