Nicaragua : Un pasteur et cinq membres de sa famille assassinés par les forces paramilitaires pro-gouvernementales

Les manifestations liées à la profonde crise socio-politique au Nicaragua ont entraîné la mort de près de 200 personnes depuis la mi-avril.

Un pasteur évangélique, Óscar Velásquez Pavón, son épouse, Maritza López et quatre autres membres de la famille dont deux enfants, ont récemment été tués par les membres d’un groupe paramilitaire pro-gouvernemental, qui ont lancé des cocktails Molotov sur la maison. La famille avait refusé que les tireurs d’élite entrent et se postent à l’étage de leur maison, alors que des affrontements entre les forces de soutien du président Daniel Ortega et des opposants au régime manifestaient dans la rue.

Òscar, Maritza, leur fils Alfredo, leur belle-fille Mercedes et leurs petits-enfants Mathías (3 mois) et Daryeli (3 ans), ont tous péri dans l’incendie. Deux autres membres de la famille ont réussi à s’échapper de la maison en flammes.

Parmi eux, Oscar Pavón, un autre fils du couple raconte le drame.

« Nous les avons vus mettre le feu à la maison. Ma famille voulait fuir, mais la foule les visait avec des AK-47 pour les en empêcher… »

Dimanche 18 juin, voisins et membres de l’église « Ministerio Apostolar Centro Cristiano » ont enterré la famille au milieu des prières, des larmes, des cris et des interrogations, pendant que d’autres ont appelé à la justice.

Le Nicaragua traverse une grave crise après l’échec d’une réforme du système de sécurité sociale qui a déclenché des protestations contre le président Ortega, au pouvoir depuis 11 ans. Les opposants dénoncent la corruption et les abus contre la population.

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?