Nigeria, Philippines, Inde : Des églises attaquées, vandalisées, incendiées

[Mise à jour du 24/02/2021 : Un prêtre catholique a démenti l’incendie de l’église de Kikwari dans l’archidiocèse de Kaduna.]

« J’ai vu un homme avec un bâton en bois battre un de mes fidèles alors qu’il se forçait à entrer dans la salle. De plus en plus de gens sont venus à l’intérieur et ont commencé à battre tout le monde avec des bâtons. Ils ont également giflé plusieurs chrétiens. »

Dans de trop nombreuses régions du monde, les églises sont attaquées, vandalisées, incendiées. Aujourd’hui, ces nouvelles nous viennent du Nigeria, d’Inde ou encore des Philippines. Si parfois le bâtiment est profané, ce sont aussi souvent les fidèles qui sont brutalisés.

Au Nigeria, l’Agence Fides rapporte l’incendie d’une église dans l’État de Kaduna.

Des hommes armés ont attaqué le village de Kikwari. L’église et deux autres bâtiments ont été incendiés. Le Commissaire d’Etat chargé de la Sécurité et des Affaires intérieures, Samuel Aruwan, a expliqué dimanche que « arrivés sur place, les bandits armés ont livré aux flammes le lieu de culte et deux habitations ». Il a demandé aux fidèles de « demeurer fermes dans leur foi et dans leur dévotion et de considérer l’attaque comme perpétrée par des ennemis de la paix, de l’humanité et de la diversité qui n’auront pas de succès mais seront défaits par la grâce de Dieu ».

Aux Philippines, trois chapelles de Lamitan City ont été les cibles d’actes de vandalisme. Des incivilités découvertes le matin du mercredi des Cendres. Selon le gouverneur de Basilan, Jim Salliman, il s’agit d’actes « atroces et discriminatoires ». Il a appelé les autorités à agir, préoccupé par le fait que cela pourrait « être exploité par des groupes et des individus dont le motif sinistre est de saper la relation harmonieuse que nous, musulmans et chrétiens, entretenons ».

En Inde, le 7 février, deux lieux de culte ont été attaqués en Inde par des nationalistes hindous radicaux. Dans le village de Bhandakapar, 50 chrétiens ont été attaqués. Ils ont été battus, leur salle de prière vandalisée, et la croix dressée profanée. Le pasteur a témoigné auprès de International Christian Concern :

« J’ai vu un homme avec un bâton en bois battre un de mes fidèles alors qu’il se forçait à entrer dans la salle. De plus en plus de gens sont venus à l’intérieur et ont commencé à battre tout le monde avec des bâtons. Ils ont également giflé plusieurs chrétiens. »

Le même jour, à 5 kilomètres de là, les mêmes hommes ont attaqué le lieu de culte du village de Jambukheda.

M.C.

Crédit image : ArnavIG / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.