Noël annulé pour les chrétiens d’Irak « en solidarité avec la douleur » des familles des victimes

« Nous n’allons pas installer de sapins décorés dans les églises et sur les places et il n’y aura pas de célébrations ni de cérémonies festives au patriarcat. […] Nous allons nous réfugier dans la prière pour les victimes. »

Les festivités de Noël sont annulées pour les chrétiens d’Irak. C’est le cardinal Louis Raphaël Sako qui a annoncé cette décision. Elle a été prise au coeur des manifestations et des violences, qui ont tué 452 personnes et blessé 20 000 autres depuis le mois d’octobre dernier, « par respect » pour les victimes et « en solidarité avec la douleur de leurs familles ».

« Nous n’allons pas installer de sapins décorés dans les églises et sur les places et il n’y aura pas de célébrations ni de cérémonies festives au patriarcat. […] Nous allons nous réfugier dans la prière pour les victimes. »

Le bilan ne fait que s’alourdir en Irak. Mais malgré les violences, les manifestants maintiennent leur mobilisation pour dénoncer le système politique et la corruption.

C’est dans ce contexte que le cardinal Sako lançait vendredi un appel pour les chrétiens de Ninive.

« Que nous soyons originaires des montagnes du nord de l’Irak, que nous habitions au centre à Bagdad ou même au sud à Bassora, chacun de nous, Chrétien d’Irak, a une part de lui-même dans la plaine de Ninive. Je repense avec douleur à l’exode devant l’attaque des djihadistes de Daech, puis à la découverte des pillages et des destructions après la libération. A chacun de ces moments d’épreuve nous avons eus à nos côtés des soutiens fidèles venus de plusieurs parties du monde. Aujourd’hui, deux ans après sa libération de Daech, la plaine de Ninive a toujours besoin de l’aide de nos frères qui prient et s’engagent pour nous. »

Il évoque « l’urgence » de reconstruire un avenir pour les jeunes, de remettre en place « le maillage des services de santé », de permettre à ceux qui le souhaitent de rester dans la plaine de Ninive, ou d’y revenir. L’urgence de « relancer l’agriculture, l’élevage et le commerce dans la plaine ».

Le cardinal en appelle également à la prière pour les chrétiens de Ninive, rappelant que de leur « avenir » dépend celui des chrétiens d’Irak.

« Aujourd’hui dans ce début de l’Avent, je veux confier à la prière de tous les chrétiens du monde, l’Irak et plus particulièrement, la plaine de Ninive. Seigneur Jésus Christ donnez à tous qui le souhaitent l’énergie de revenir, de se reconstruire et de vivre heureux dans la plaine de Ninive. L’avenir des chrétiens d’Irak passe par la plaine de Ninive ! »

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.