Non, le pasteur Tun n’avait pas été exécuté et il vient de retrouver sa famille après 14 mois de détention

Sa mort avait été annoncée, mais le pasteur Tun, qui avait été enlevé au Myanmar, est toujours vivant.

Le pasteur Tun, marié et père de trois enfants, avait été enlevé en janvier 2019, au Myanmar. C’est « effondré » que, un mois plus tard, le docteur KP Yohannan, fondateur de Gospel for Asia annonçait son exécution. Mais le pasteur Tun n’était pas mort. Il vient de rejoindre sa famille après 14 mois de détention.

Là encore, l’annonce a été faite par le fondateur de Gospel for Asia.

« J’ai une merveilleuse bonne nouvelle pour vous. Je suis heureux. À chaque fois que j’entends une telle nouvelle, cela réjouit tellement mon coeur. […] L’un de nos chers frères dans le champ de mission, un missionnaire a été kidnappé il y a 14 mois dans un pays asiatique. Ses trois enfants et sa femme ont attendu 14 mois sans savoir ce qui lui était arrivé. Nous savions qu’il avait été kidnappé. Puis une nouvelle est venue, annonçant sa mort. Mais Dieu merci, ce n’est pas arrivé. Tout récemment, il y a quelques semaines, il a été relâché par ceux qui l’avaient kidnappé. Nous nous unissons à cette famille et nous continuerons à servir le Seigneur. Voici une histoire d’un des nombreux miracles que Dieu a fait. »

C’est le 7 mars dernier que le pasteur Tun a été remis auprès des anciens du village. Ses agresseurs ont alors proféré des menaces sur le futur. Le pasteur Tun a quitté ce village et se trouve désormais en lieu sûr.

Sur place, un partenaire de Gospel for Asia transmet ses remerciements aux personnes qui ont prié pour le pasteur Tun et sa famille.

« Toute la famille de l’église au Myanmar est reconnaissante à Dieu. [Nous sommes également reconnaissants] aux partenaires de prière pour leur inquiétude et leurs prières ferventes pour le pasteur Tun et sa famille. »

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.