Notre-Dame de Paris : Plongez dans l’histoire de la cathédrale grâce à la réalité augmentée

Du 7 avril au 17 juillet, parcourez grâce à la réalité augmentée l’histoire de la cathédrale Notre-Dame. De sa construction à l’incendie qui l’a dévastée en 2019, en passant par de nombreux événements historiques dont elle a été le témoin et l’écrin. Une exposition gratuite à découvrir au Collège des Bernardins. 

Il n’y avait pas meilleur endroit que le collège des Bernardins pour recevoir cette incroyable exposition sur Notre-Dame de Paris. Le Collège a en effet été construit à la même époque que la cathédrale, et comme elle, il a connu de grands travaux de rénovation.

« Cette exposition est à l’image de ce qu’on fait ici », nous confie le directeur général du Collège, Laurent Landete.

« Notre foi nous manifeste la nécessité d’un enracinement spirituel pour pouvoir parler à la société d’aujourd’hui et pouvoir bâtir la société de demain », continue le directeur de ce lieu historique qui servit jusqu’à la Révolution française de résidence pour les moines cisterciens.

850 ans d’Histoire

Ainsi, le Collège Bernardins accueille depuis le 7 avril et jusqu’au 17 juillet, une exposition gratuite en réalité augmentée et accessible dès 6 ans qui revient sur les 850 ans d’histoire de Notre-Dame.

Les spectateurs sont plongés dans l’ambiance dès leur entrée dans la nef des Bernardins où ils se voient remettre une tablette. Grâce à cet outil, ils peuvent scanner des images placées sur des cubes devant les vingt et une reconstitutions historiques proposées et ainsi voyager à travers le temps.

Un voyage qui débute avec l’incendie de la cathédrale qui a retenu l’attention du monde en 2019. Divers curseurs permettent de découvrir plus de détails sur cet incident, jusqu’aux équipements utilisés par les pompiers.

Laurent Landete s’est par ailleurs attardé sur « le miracle » qui s’est opéré ce soir-là. Selon les témoignages de plusieurs pompiers, il rapporte qu’alors que le vent avait tourné et que les pompiers pensaient que la cathédrale était perdue, c’est grâce aux prières de la foule, qui montaient jusqu’à eux, qu’ils ont trouvé le courage d’y retourner et de sauver le bâtiment des flammes.

Des reconstitutions au « millimètre près »

L’image suivante nous offre une remontée dans le temps, on se retrouve en 1160, période où Notre-Dame n’est encore qu’un projet. Le spectateur peut alors, à l’aide de la tablette, découvrir la place sur laquelle la cathédrale s’érigera quelques années plus tard. Le rendu est précis, « au millimètre près » précise le directeur des Bernardins.

Les tableaux  nous emmènent ensuite en 1165 où l’on voit comme si on y était les débuts de la construction, puis en 1239 lorsque Saint-Louis vient y déposer les reliques de la crucifixion du Christ.

On découvre également, la promesse royale de Louis XIII, la passage de la Révolution qui transforme la cathédrale en « temple de la raison », le sacre de Napoléon ou encore les travaux de rénovation entrepris par l’architecte Eugène Viollet-le-Duc en 1840.

La visite se conclut par un retour en 2019, avec notamment un focus sur les travaux en cours et les nombreux artisans qui travaillent avec minutie sur cette rénovation d’envergure.

Une exposition conçue par la start-up Histovery en collaboration avec le Collège qui ont travaillé de concert pendant un an pour finaliser ce projet. Entièrement financée par l’Oréal elle est gratuite, ce qui permettra à ceux qui le souhaitent de revenir ou simplement, de prendre leur temps, pour saisir tous les secrets qu’elle offre sur ce trésor historique et spirituel de l’Histoire de France.

Tout comme le Collège des Bernardins, un lieu unique à découvrir sans tarder si ce n’est pas déjà le cas, cette belle exposition nous rappelle, pour citer les mot de Laurent Landete, que « le sage fait du neuf avec l’ancien ».

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.