« Nous avons arrêté ceux qui sont à l’origine de l’acte ignoble d’Owo », affirme le chef d’état-major de la défense du Nigeria

Quatre suspects du massacre de l’église d’Owo ont été arrêtés avec la collaboration de l’armée au Nigeria.

Mardi, le chef d’état-major de la défense, le général Lucky Irabor, a déclaré que les tueurs présumés de fidèles à l’église catholique Saint-François d’Owo, dans l’État d’Ondo au Nigeria, avaient été arrêtés.

Après s’être exprimé sur la neutralisation de nombreux bandits dans le pays, il a affirmé, « nous avons arrêté ceux qui sont à l’origine de l’acte ignoble d’Owo ».

Le major Jimmy Akpor a tenu à préciser dans un communiqué que 4 suspects ont été arrêtés « grâce aux efforts de collaboration de l’armée et du personnel du DSS à Eika, dans la zone de gouvernement local d’Okehi, Kogi, le 1er août ». Il a ajouté que « le cerveau de l’attaque terroriste contre l’église catholique d’Owo » était aussi responsable de « l’attaque contre un poste de police dans la zone du gouvernement local d’Adavi, dans l’État de Kogi, le 23 juin 2022, au cours de laquelle un policier a été tué et des armes emportées ».

Le 5 juin dernier, alors que les chrétiens étaient rassemblés dans l’église d’Owo pour célébrer la fête de Pentecôte, des hommes armés y avaient perpétré un massacre, faisant 22 morts et 50 blessés.

Selon le prêtre Andrew Adeniyi Abayomi, plusieurs explosions avaient eu lieu lors de l’attaque qui avait duré une vingtaine de minutes.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.