« Nous avons crié à tue-tête, presque en vain » : Entendez le cri de l’Association des Chrétiens du Nigeria

« Ce programme, avec le meurtre de chrétiens, ne s’est pas arrêté jusqu’à aujourd’hui et les Nigérians en sont des témoins vivants. »

Samson Olasupo Ayokunlé, président de l’Association chrétienne du Nigeria (CAN), a réagi dans un communiqué suite au retrait du Nigeria, par le département d’État américain, de la liste des Pays Particulièrement Préoccupants au regard des violations de la liberté religieuse.

« Nous exhortons le gouvernement américain à nous aider en nous permettant de savoir ce qui a changé entre le moment où notre pays a été inscrit sur la liste des ‘pays particulièrement préoccupants’ et maintenant. »

Il témoigne d’une certaine incompréhension.

« Le gouvernement des États-Unis ne nous a pas contactés lorsqu’il a inscrit le Nigeria parmi les pays ‘préoccupants’ en matière de liberté religieuse, et il n’a pas non plus demandé notre avis avant de retirer le Nigeria de la liste. S’il l’avait fait, nous aurions pu comparer les statistiques d’alors et d’aujourd’hui sur la question de la liberté de religion au Nigeria. »

Samson Olasupo Ayokunlé l’affirme, le programme de l’ISWAP et du groupe islamique Boko Haram est « d’éliminer le christianisme du Nigeria et d’implanter l’islam comme la seule religion du nord jusqu’à l’océan Atlantique au sud ».

« Ce programme, avec le meurtre de chrétiens, ne s’est pas arrêté jusqu’à aujourd’hui et les Nigérians en sont des témoins vivants. »

Le président de la CAN décrit alors la persécution subie par les chrétiens, et des « actes criminels » devenus « des affaires lucratives ».

« ​​Les bandits se sont joints à d’autres groupes islamiques militants pour attaquer cruellement les églises, tuer des fidèles et kidnapper contre rançon. Les éleveurs font également des ravages. Nous avons perdu de nombreuses personnes et lieux de culte sous leurs assauts, en particulier dans le centre-nord du pays et le nord-est. Cependant, la folie a grandi maintenant et ceux qui ne sont pas chrétiens sont attaqués, tués et kidnappés, c’est parce que ces actes criminels sont devenus des affaires lucratives et c’est n’importe qui que vous pouvez kidnapper pour de l’argent ! »

« Si le gouvernement avait réagi de manière appropriée lorsque cette folie criminelle a commencé », déplore-t-il, « et s’il avait immédiatement maîtrisé ces groupes pervers, nous n’en serions pas là où nous en sommes maintenant » !

Mais, selon lui, c’est « presque en vain » que la CAN lance des alertes.

« Nous avons crié à tue-tête au sein de l’Association Chrétienne du Nigeria (CAN), presque en vain, que les politiques gouvernementales devraient être suffisamment neutres sur le plan religieux pour qu’aucun groupe religieux ne soit perçu comme étant favorisé ou discriminé. »

Samson Olasupo Ayokunlé déplore également le programme de déradicalisation ou de réhabilitation, mis en place auprès des membres « l’ISWAP et d’autres terroristes islamiques », au lieu de les mettre « face à la colère de la loi ».

« Ce sont des gens qui avaient envoyé beaucoup de gens précocement dans des tombes ! Cette action du gouvernement est-elle juste envers les personnes qu’ils ont tuées et le reste d’entre nous, que ces personnes ont traumatisés et attristés par nos biens ou les proches qu’ils ont tués ? »

Le président de la CAN termine en lançant un appel à la prière.

M.C.

Crédit image : ariyo olasunkanmi / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.