Nouvelles d’Haïti : au coeur du drame, un pasteur nous dresse un premier bilan

Nestor, merci de bien vouloir nous accorder un peu de ton précieux temps pour nous donner des nouvelles et répondre à notre interview.

N
estor Francoeur est pasteur de l’Eglise Méthodiste et technicien en développement communautaire. Marié et père de 4 enfants, il oeuvre en Haïti. Il a accepté de répondre aux questions de la rédaction d’Info Chrétienne.

L’ouragan Matthew vient de dramatiquement balayer Haïti. Une épreuve supplémentaire pour cette terre et ce peuple meurtris. On parle en France d’un bilan provisoire de 226 morts. Cela correspond-il à votre perception sur le terrain ?

Oui cela correspond. Selon le gouvernement haïtien, le bilan provisoire est de 264 morts après le passage de l’ouragan Matthew. Jean Gabriel Fortune, le magistrat de la ville des Cayes, pense que ce nombre va encore augmenter. Nous vous rappelons que cette ville se trouve dans le département du sud. Elle a été beaucoup plus frappée. Les dégâts sont très très considérables. Les autres villes sont aussi touchées par le fameux ouragan. La ville des Gonaives qui se trouve dans le département de l’Artibonite a vu son port maritime être complètement saccagé.

NDLR : Dans un autre échange, Nestor nous a communiqué le dénombrement de la Protection Civile. Le bilan provisoire de victimes serait selon elle de 478 morts. Ce bilan risque de s’alourdir d’heure en heure.

Comment s’organisent les secours au sein de votre communauté et plus largement ?

Le gouvernement local, les églises, les notables de la communauté et les ONG sur place s’organisent par leurs propres moyens et portent secours aux sinistrés.
De façon plus large, l’état par le biais de son gouvernement, et les ONG internationales apportent leur soutien en passant par des groupes proches d’eux tels que le gouvernement local, les églises, les associations communautaires ou les associations de femmes.

Quelles sont les priorités pour vous aujourd’hui ?

Je me souviens quand la ville des Gonaives était balayée en 2004 puis en 2008, mes besoins prioritaires étaient de se nourrir, se vêtir et se loger. Ce sont également les priorités pour aujourd’hui.

De quelle manière pouvons-nous être concrètement utiles pour le peuple haïtien ?

Vous pouvez être utiles à plusieurs niveaux : collecter des vivres, des vêtements et sous vêtements, des draps, des sandales, des produits hygiéniques tels que chlorox, savons, savonnettes, dentifrice et désinfectant.

Mais aussi mettre à disposition des trousses sanitaires, envoyer des psychologues, et enfin distribuer des bibles aux églises dont les membres en ont perdu.

La rédaction

Nestor Francoeur, marié et père de 4 enfants est économiste, technicien en développement communautaire et pasteur de l’Église Méthodiste Libre de K. Georges à Gonaives en Haïti. Fondateur d’une École Fondamentale, il est représentant de l’association AIMER en Haïti (Association Internationale des Ministres et des Églises de Réconciliation) dont le siège est au Québec.
Pour de plus amples informations vous pouvez contacter Nestor aux numéros: 509-3849-8635 et 509- 3329 -6915

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.