Olivier Maire : Les hommages rendus au prêtre “mort victime de sa générosité, en martyr de la charité”

“La mort du père Olivier Maire met en lumière sa vie : une vie donnée, généreuse, très ouverte aux souffrances des autres.”

Les hommages rendus au père Olivier Maire, prêtre retrouvé mort à Saint-Laurent-sur-Sèvre, témoignent tous de sa bonté et de sa charité. Emmanuel Abayisenga, réfugié rwandais qui s’est présenté lui-même à la gendarmerie pour avouer son acte, était hébergé par la communauté de pères montfortains dont Olivier Maire était le supérieur provincial.

Père Hugues de Woillemont l’affirme, « la mort du père Olivier Maire met en lumière sa vie : une vie donnée, généreuse, très ouverte aux souffrances des autres ».

Pour lui, accueillir cet homme en dépit de son lien avec l’incendie de la cathédrale de Nantes en juillet 2020, c’était « le sens de sa vie ».

« De vivre l’évangile, de suivre le Christ. Ce signe d’un homme qui accueille un frère en détresse touche beaucoup, en France et au-delà. L’Eglise a une longue tradition d’hospitalité. Le père Olivier Maire était ouvert aux souffrances des autres depuis longtemps. »

Pour Emmanuel Macron, Olivier Maire « portait jusque dans les traits de son visage la générosité et l’amour de l’autre ».

Mgr de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France, affirme que le prêtre « aura vécu dans la suite du Christ jusqu’au bout, dans l’accueil inconditionnel de tous ».

Pour Mgr François Jacolin, évêque de Luçon, « le Père Olivier Maire est mort victime de sa générosité, en martyr de la charité ».

Soeur Margron, présidente de la Conférence des religieux et religieuses de France, précise que « le fait que cet homme devait être expulsé, alors qu’il n’était pas expulsable puisque sous contrôle judiciaire […] n’était vraiment pas le problème des frères qui l’ont accueilli ». Elle ajoute que « la vertu d’hospitalité est la plus grande et la première des vertus bibliques ».

La Conférence des évêques de France et la Conférence des religieux et religieuses de France ont rappelé que « les Pères et les Frères de la Compagnie de Marie (appelés Missionnaires Montfortains) sont présents sur les 5 continents », ajoutant qu’ils y poursuivent « le projet de leur fondateur, évangéliser dans la proximité et l’attention à tous ».

M.C.

Image : Le père Olivier Maire. (©G.Moreau/ Diocèse de Luçon)

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.