Ouganda : de lourdes représailles pour les musulmans qui se tournent vers Jésus

Mohammed Nsera vit dans l’est de l’Ouganda, à proximité de la capitale. Sa réussite scolaire fait la fierté de ses parents, qui le récompensent d’une maison. Mais en janvier, Mohammed se rend à une réunion d’évangélisation.

D
e retour chez lui, la nuit, Jésus lui apparaît en rêve. Il se convertit. Dans la famille de Mohammed, on est musulman fondamentaliste, alors à l’annonce de sa conversion, son père et son oncle se rendent chez lui.

« Quand mon père m’a demandé si j’étais devenu chrétien, je ne pouvais pas renier Jésus. J’ai confirmé avec une grande joie. Mon oncle m’a frappé le dos avec son bâton de marche. Mon père essayait de m’arracher la chemise. Mais j’ai réussi à m’échapper, le dos en sang et la chemise en lambeaux. »

Il a perdu sa maison, ses papiers, tous ses biens, et est recueilli chez un pasteur.

En Ouganda, 85% de la population est chrétienne, 11% est musulmane. Mais dans l’est du pays, les musulmans qui se convertissent subissent rapidement une persécution extrême. Le 27 janvier, une femme est retrouvée chez elle, dans une mare de sang. 4 jours plus tôt, un imam lui avait dit « Allah va t’envoyer l’ange de la mort. Tiens-toi prête ! » En décembre, des musulmans battent à mort un pasteur qui tentait avec d’autres chrétiens de défendre les terres de l’église.

Ailleurs, 5 personnes, dont une femme enceinte, qui vivent dans un village à majorité musulmane se rendent à une étude biblique. Pendant ce temps leur nourriture est empoisonnée. L’autopsie de leurs corps révélera des traces de malathion, un pesticide hautement toxique. Ailleurs encore, un policier, ancien musulman devenu chrétien, est pris au piège par une vingtaine de musulmans qui lui avaient demandé de l’aide. L’un lui jette une pierre sur la tête, puis un autre l’abat de deux balles dans le crâne.

Toujours en décembre, 3 enfants, Shakira, 5 ans, Gessa, 7 ans et Wagti 10 ans, sont kidnappés. Leur père, ancien musulman, venait de se tourner vers Jésus. Un autre père de famille de 5 enfants accueillait les enfants de famille musulmane. Après leur conversion, ils étaient rejetés par leur famille et vivaient chez lui. Il a été tué par des musulmans.

D’autres rendent témoignages de viol, maltraitance, blessure, et mise à mort sommaire. La loi ougandaise prévoit pourtant de laisser chacun libre de choisir sa propre religion.

M.C.

Photo : Mohammed Nsera, adapté pour qu’il ne soit pas reconnaissable – Crédit : Morning Star

Source : Morning Star News

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.