Ouganda : Destruction d’une église par une foule en colère après la conversion au christianisme d’un leader musulman

Le 6 mai dernier, suite à la conversion au christianisme d’un leader musulman et de son épouse, une foule a détruit une église ainsi que la maison d’un pasteur dans un village à l’est de l’Ouganda. 

Selon des informations rapportées par Morning Star News mardi, le 6 mai dernier une foule de musulmans « brandissant des machettes et des gourdins » a incendié et démoli le bâtiment de l’Église de Dieu du réveil dans le village de Malakachomo, situé dans le district de Kibuku en Ouganda. Ils auraient également détruit la maison du pasteur Wilberforce Naaya.

Une manifestation de violence qui fait suite à la conversion au christianisme du Cheikh (un terme utilisé pour désigner dignitaire religieux dans la société musulmane NDLR) Musyoya Anasi et de son épouse.

Des membres de l’église s’étaient rendus dans la matinée au domicile du leader musulman pour prier pour sa femme, malade depuis deux ans. Musyoya Anasi révèle qu’elle a alors été miraculeusement guérie.

« Elle souffrait de douleurs aiguës à la gorge qui l’empêchaient d’avaler de la nourriture sèche, ainsi que d’une poitrine enflammée, elle ne pouvait prendre que de la nourriture liquide », a-t-il déclaré à Morning Star News.

« Après les prières, elle a demandé de faire cuire des bananes, qui ont été préparées et mangées facilement. Son inflammation à la poitrine a été réduite. Ces miracles nous ont amené, ma femme et moi, à donner notre vie à Jésus en tant que Seigneur et Sauveur », a-t-il poursuivi.

Le Cheikh rapporte avoir ensuite expliqué ce qu’il s’était passé à des membres de la mosquée venus lui rendre visite.

Plus tard dans la journée, il s’est rendu à l’église pour assister à un culte, lorsque les chrétiens ont vu au loin une foule en colère qui se dirigeait vers eux.

« Ils portaient des machettes, des gourdins, des bâtons et marchaient vers notre église en scandant ‘Allah akbar ! Dieu est grand! Dieu est grand! [Dieu est plus grand] », rapporte le pasteur de l’église, Wilberforce Naaya qui explique avoir fait évacuer le bâtiment et appelé la police, car il craignait pour leur sécurité.

« Nous savions que nous étions en danger pour avoir fait prier un cheikh avec nous et avons rapidement appelé la police. »

Une heure après l’église était en flammes et la maison du pasteur a également été détruite. Morning Star News indique que la police, dépêchée sur les lieux, a procédé à plusieurs arrestation.

L’organisation Portes Ouvertes rapporte qu’en Ouganda, surtout dans l’Est du pays, « où les musulmans sont majoritaires, la persécution sévit fortement, en particulier à l’égard des chrétiens issus de l’islam ».

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.