Pakistan : À Sahiwal des représentants de plusieurs religions rassemblés pour la Journée internationale de la paix

Mardi 21 septembre à l’occasion de la Journée internationale de la paix, plusieurs représentants de différentes religions se sont rassemblés pour combattre la « culture de la haine ». 

Au Tehsil Council Hall à Sahiwal dans le nord-est du Pakistan, 200 représentants de diverses organisations et groupes religieux ont pris part à une cérémonie pour célébrer la Journée internationale de la paix, instituée par les Nations Unies en 1981.

« Nous travaillons quotidiennement pour renforcer le pluralisme au Pakistan en réponse à la culture dominante de haine et d’extrémisme », a déclaré Ashiknaz Khokhar, militant des droits humains à Asia News. « La paix est une nécessité qui impacte tout le monde aujourd’hui et à l’avenir » continue le militant.

Le Pakistan qui est devenu un État officiellement musulman en 1947 est un pays où les minorités religieuses sont régulièrement victimes de violences et d’attaques. Les chrétiens y sont considérés « comme des citoyens de seconde classe » selon l’ONG Portes Ouvertes.

Joseph Janssen de Voice for Justice International, une organisation communautaire qui cherche à prévenir les actes d’injustice et de discrimination au Pakistan, explique si « des lois existent pour décourager les discours de haine et promouvoir la tolérance religieuse », elles ne sont « malheureusement pas appliquées ».

Le militant rapporte que bien que toutes les religions « prêchent la non-violence, en particulier envers les femmes, les enfants, les personnes âgées et les minorités », des femmes et des enfants continuent de mourir au Pakistan « aux mains d’extrémistes motivés par des opinions religieuses ».

« Les choses ne s’amélioreront pas tant que les citoyens ne s’opposeront pas aux forces politiques qui utilisent la religion à des fins politiques » estime-t-il. C’est pourquoi, selon lui, une prise de conscience au niveau national est nécessaire, ce qui explique l’utilité de ce type d’événement.

Le vicaire général du diocèse de Faisalabad, le père Khalid Rashid Asi et le père Zahid Augustine, soulignent également « l’importance d’inclure les jeunes générations dans ce processus qui doit conduire le pays vers la paix ».

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.