Pakistan : élan de solidarité de la part des médias et des autorités envers une chrétienne menacée de mort

Au Pakistan, les minorités religieuses vivent dans la crainte permanente d’attaques de la foule ou de ne pas voir les injustices à leur encontre sérieusement considérées par les autorités quand les coupables sont musulmans. Il arrive toutefois que celles-ci ou des compatriotes leur apportent leur soutien. Un musulman qui voulait accuser une chrétienne de blasphème pour la tuer impunément a vu son projet se retourner contre lui et sa victime bénéficier d’un élan de solidarité.

Le sort de la pakistanaise Samina Mushtaq aurait pu être scellé le 5 janvier dernier lorsqu’elle a été injustement menacée d’être accusée de blasphème, ce qui dans son pays aurait pu conduire soit à un lynchage mortel, soit à une condamnation pénale.

Cette responsable d’un service douanier à l’aéroport, par ailleurs chrétienne, avait réprimandé un fonctionnaire de l’Autorité de l’aviation civile pour avoir laissé le véhicule d’un ami franchir un point de contrôle sans laissez-passer valide ni plaque d’immatriculation. Ce dernier, Saleem, s’est alors présenté comme un employé du gouvernement et a crié qu’il appellerait les érudits religieux pour qu’elle soit tuée.

La menace n’est pas à prendre à la légère au Pakistan, où des foules furieuses peuvent battre à mort des personnes accusées de blasphème formulées sans la moindre preuve, et où la justice peut condamner des personnes sur des accusations infondées. Lorsque Samina a objecté que s’il l’accusait faussement, il risquait d’être arrêté, Saleem a répondu :

« Je vais tuer, je vais prendre ta vie. »

Sauvée par le partage de la vidéo prouvant son innocence

La mère de quatre enfants a eu la présence d’esprit d’enregistrer la scène avec son smartphone, prouvant ainsi qu’elle n’avait insulté ni l’islam ni le prophète Mahomet. La vidéo n’aurait cependant pas suffi à la protéger d’un lynchage, c’est son partage sur les réseaux sociaux qui lui a permis d’avoir la vie sauve. Elle a ensuite été reprise par plusieurs médias locaux.

La viralité de la vidéo a conduit des membres d’organisations humanitaires à demander que l’employée de l’aéroport soit protégée. Les principaux conseils d’oulémas (érudits islamiques) ont apporté leur soutien à la veuve. Le président du Conseil des oulémas du Pakistan, Allama Ziaullah, a par ailleurs rencontré Mme Mushtaq et a promis de l’appuyer :

« Nous avons rencontré notre sœur et lui avons assuré que nous la soutenons sur les plans religieux et juridique. Si elle souhaite ester en justice et déposer un premier rapport de l’incident contre le représentant de l’Autorité de l’aviation civile, nous la soutiendrons pleinement durant l’enquête et devant la justice. »

Saleem a été suspendu de ses fonctions le temps de l’enquête, et l’ancien président Asif Ali Zardari a demandé au gouvernement fédéral et à celui de la province du Sind de prendre des mesures pour garantir la sécurité de la victime des menaces.

Les musulmans d’un village attristés par le meurtre d’un voisin chrétien

Le soutien à citoyens issus des minorités face à un musulman n’est pas courant au Pakistan. Cette affaire, comme celle du meurtre d’Allah Ditta Masif en janvier dernier, témoignent pourtant que de bonnes volontés existent.

Le 11 janvier dernier, Allah, 55 ans, a demandé à trois hommes musulmans de son village de cesser de voler les goyaves qu’il cultivait. L’un des trois malfaiteurs a abattu, devant sa famille, le chrétien quinquagénaire surnommé « oncle » par les enfants du village. Les trois hommes se sont enfuis en riant et criant : « Vous, les chrétiens nettoyeurs de crasse, vous n’avez aucune chance de justice, nous pouvons vous tuer quand nous le voulons. »

Suite à ce drame Muhammad Abdul Ghufar, un voisin musulman a soutenu la victime. Il a déclaré à la British Asian Christian Association, une organisation de soutien aux chrétiens :

« Allah Ditta était une très noble personne, c’était le principal gagne-pain de sa famille, un excellent père et un merveilleux voisin. Les assassins l’ont tué sans raison, nous nous tenons à côté de sa famille et espérons qu’elle obtiendra justice. »

Jean Sarpédon

Crédit image : Vidéo Youtube / Capture d’écran de la vidéo filmée par Samina Mushtaq

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.