Pakistan : Fin des discriminations religieuses à l’emploi dans la province du Pendjab

Le gouvernement de la province du Pendjab au Pakistan exhorte à mettre fin à la discrimination à l’emploi qui vise les minorités religieuses, notamment les chrétiens. Une décision saluée par Peter Jacobs, défenseur des droits humains qui se réjouit de voir la situation évoluer « après plus de 30 ans d’efforts ». 

Le département des services et de l’administration générale du Pendjab en Pakistan, a reconnu la semaine dernière que les offres d’emploi publiques ne devaient plus discriminer les minorités religieuses.

Jusqu’à présent, les institutions gouvernementales spécifiaient dans des annonces d’emplois subalterne, comme le nettoyage d’égouts ou des rues, qu’elles recherchaient des citoyens de confession chrétienne ou issus d’autres minorités religieuses non musulmanes. Des métiers soumis à une forte stigmatisation sociale, car ils sont considérés comme impurs par les musulmans.

Une décision saluée par le catholique Peter Jacobs, président du « Centre for Social Justice » au Pakistan et défenseur des droits humains.

« Après plus de 30 ans d’efforts, nous avons obtenu un résultat », se réjouit le catholique dans des propos repris par l’Agence Fides. Il dénonce une pratique qui constituait « une violation flagrante des droits humains fondamentaux des minorités religieuses vivant au Pakistan ».

Le défenseur des droits appelle cependant le gouvernement à aller plus loin en prévoyant des « sanctions claires pour ceux qui publient des offres d’emploi réservées aux non-musulmans ».

« Nous demandons au gouvernement de publier une autre notification prévoyant des sanctions claires pour ceux qui publient des offres d’emploi réservées aux non-musulmans. En tant que chrétiens, nous élevons notre voix pour toute l’humanité, et pas seulement pour les chrétiens : c’est pourquoi la notification du gouvernement doit mentionner non seulement les chrétiens mais aussi les droits des autres minorités religieuses. Aucune référence à la foi professée ne devrait être une condition préalable indiquée dans la ‘recherche d’emploi’. »

L’Agence Fides rapporte également les propos d’Aqsa Kanwal, une chrétienne active dans la défense des droits de l’homme et des minorités.

Elle explique que « c’était une blessure et une grave discrimination ». »Nous nous félicitons de cette notification et espérons que toutes les pratiques discriminatoires de l’État seront éliminées », a-t-elle poursuivi.

Depuis de nombreuses années, des organisations chrétiennes aux côtés de membres de la société civile, font campagne pour dénoncer ces discriminations à l’emploi qui touchent les minorités religieuses.

En janvier dernier à Islamabad, la Commission pakistanaise pour les droits de l’homme avait , par exemple, lancé une campagne de sensibilisation contre la discrimination des offres d’emploi de balayeurs ciblant systématiquement les minorités religieuses et en particulier les chrétiens.

Selon la présidente de la Commission, Rabiya Javeri Agha, « près de 80% » des éboueurs au Pakistan sont chrétiens « alors qu’ils ne représentent que 1,5 % de la population totale ».

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Shutterstock.com / Tea Talk

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.