Pakistan : La condamnation à perpétuité d’un chrétien devient une peine de mort

« Ils ont dit au juge que la peine capitale était la seule condamnation pour blasphème contre le prophète de l’islam et que Sajjad devait être exécuté sans délai. »

Accusé d’avoir envoyé un SMS blasphématoire en 2011, Sajjad Masih, chrétien pakistanais, avait été condamné à la prison à perpétuité par un tribunal de première instance. Le 10 mars, à la demande d’un groupe juridique islamiste, ce verdict a été transformé en peine de mort.

Selon des sources anonymes relayées par Morning Star News, alors que l’appel de Sajjad Masih était entendu à la Haute Cour de Lahore, « un grand nombre d’avocats du KNF », le Forum Khatam-e-Nabuwwat, ont « envahi la salle d’audience ».

« Ils ont dit au juge que la peine capitale était la seule condamnation pour blasphème contre le prophète de l’islam et que Sajjad devait être exécuté sans délai. »

L’avocat Ghulam Mustafa Chaudhry, président du KNF, aurait affirmé « la punition pour les blasphémateurs n’est que la mort, il n’y a pas d’alternative ».

Il y aurait actuellement 24 chrétiens accusés de blasphème emprisonnés au Pakistan. Mgr Azad Marshall, président du Conseil national des églises du Pakistan, dénonce « l’abus flagrant de la loi ».

« L’abus flagrant de la loi a mis en péril la vie de tous les Pakistanais, quelle que soit leur religion. Alors que les chrétiens et les autres minorités sont plus vulnérables, les musulmans eux-mêmes sont également visés par de fausses allégations. De simples allégations suffisent à détruire la vie des accusés et de leurs familles. »

M.C.

Crédit image : Umer Arif / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.