Pakistan : Les appels à la haine des minorités désormais interdits dans les écoles coraniques

« Ce sont actuellement 2,5 millions d’enfants qui fréquentent les plus de 30.000 écoles coraniques visées. Une centaine de ces écoles sont impliquées dans des activités violentes. Nous désirons mettre un terme à la violence et à l’extrémisme dans notre pays. Cela sera possible seulement lorsque les élèves de ces écoles coraniques recevront la même éducation. »

Le gouvernement pakistanais entame une vaste réforme du système éducatif des madrassas, les écoles coraniques. Au Pakistan, plus de 2,5 millions d’enfants y sont scolarisés. Désormais, il y sera interdit de promouvoir la haine à l’égard d’autres religions, fois ou ethnies. Le gouvernement aura également un contrôle sur la gestion et sur les enseignements et programmes scolaires.

Les madrassas sont généralement financées par des fonds privés étrangers et échappent au contrôle de l’État. Le Général Asif Ghafoor, porte-parole de l’armée pakistanaise, dénonce les « activités violentes » de ces écoles et souhaite « mettre un terme à la violence et à l’extrémisme » au Pakistan :

« Ce sont actuellement 2,5 millions d’enfants qui fréquentent les plus de 30.000 écoles coraniques visées. Une centaine de ces écoles sont impliquées dans des activités violentes. Nous désirons mettre un terme à la violence et à l’extrémisme dans notre pays. Cela sera possible seulement lorsque les élèves de ces écoles coraniques recevront la même éducation. »

La communauté chrétienne est la cible de ces « activités violentes ». Vexations, insultes, violence physique et tentatives de conversions forcées, les jeunes chrétiens sont victimes de persécution dès leur plus jeune âge. James Channan, directeur du Peace Center de Lahore, tient à « féliciter le gouvernement d’Imran Khan, le Ministre de l’Instruction et celui des Affaires religieuses et de l’harmonie interreligieuse pour ce projet de réforme des programmes » :

« Il existe de nombreuses écoles coraniques au Pakistan et certaines sont utilisées pour semer la haine ou promouvoir les agendas personnels de petits groupes extrémistes. Nous accueillons avec satisfaction la volonté du gouvernement de protéger les enfants innocents qui étudient dans ces écoles. »

Pour le ministre de l’Éducation, Shafqat Mehmood, il est essentiel d’avoir « un tronc commun de programme scolaire » pour toutes les écoles pakistanaises :

« Nous devons avoir un tronc commun de programme scolaire pour toutes nos écoles. Les madrassas auront leurs propres options qu’elles pourront rajouter au cursus de base. Elles mettront sûrement l’accent sur les cours de religion et c’est leur droit, mais les autres matières ne seront pas négligées et seront étudiées par tous. »

Imran Khan, Premier Ministre pakistanais, faisait part de la volonté du pays d’investir dans l’éducation :

« Si Dieu le veut, nous investirons désormais tous nos efforts pour améliorer l’éducation au sein des madrassas qui accueillent presque 2,5 millions de nos enfants. Nous devons leur donner une chance pour qu’ils réussissent dans la vie. »

Au Pakistan, plus de 22 millions d’enfants ne sont pas scolarisés.

M.C.

Crédit Image : Novian Fazli / Shutterstock.com

Pour en savoir plus :

Poignardé parce que chrétien, un adolescent pakistanais attaqué par des « camarades de classe » jaloux, perd un rein

Au Pakistan, Binish refuse de se convertir à l’islam et entre dans la spirale de la persécution

Quelle place pour les jeunes chrétiens pakistanais dans les écoles ?

Pakistan : Être chrétien dans cette république islamique

Au Pakistan, des chrétiens font le choix de vivre dans un bidonville pour jouir d’une plus grande liberté

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.