« Paradise est parti »… Les terrifiants incendies californiens laissent derrière eux la dévastation et la mort

« Paradise is gone »… « Paradise est parti » déclare un homme désabusé aux journalistes de NY Times. Cette ville californienne de 27 000 habitants a été dévastée par les flammes.

Malibu, Paradise, Sacramento… Riches et pauvres sont à la même enseigne. Évacués en urgence, ils ont dû fuir les flammes. Les incendies ravagent plusieurs régions de la Californie. Le bilan provisoire serait de 31 morts mais des dizaines de personnes manquent à l’appel, faisant déjà de ces incendies, les plus meurtriers en Californie depuis 1933. Des dizaines de milliers d’hectares ont déjà été ravagés par les flammes, et les feux attisés par les vents chauds et secs sont loin d’être maîtrisés.

À Paradise, l’incendie Camp Fire a embrasé et détruit plus de 6 700 habitations, une catastrophe sans précédent dans une ville californienne, faisant de Camp Fire le feu de le plus destructeur de l’histoire de la Californie.

À Malibu, c’est le Woolsey Fire qui a contraint stars et anonymes à fuir leur domicile avec parfois comme seul refuge la plage. Martin Sheen par exemple, aurait dormi dans sa voiture près de l’océan. Près de 200 bâtiments auraient été détruits.

Sur les réseaux sociaux, les vidéos et photos relayées laissent entrevoir l’horreur de la situation pour les habitants des zones touchées.

Cette image de Malibu a déjà fait le tour du monde :

Les pompiers luttent avec acharnement, parfois même jusqu’à l’épuisement contre les différents foyers, mais estiment malheureusement qu’ils ne sont maîtrisés qu’à 10 ou 20%.

Partager cette video sur Facebook

H.L.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?