Parce que la médecine à vocation à soigner et non à répondre à nos désirs, non à La PMA pour toutes

Pour Pierre-Henri Dumont, le remboursement de la PMA pour toutes « est une dérive du remboursement de la Sécurité sociale ».

[Article mis à jour le 16/10/19]

Alors que la PMA cherche à remédier aux problèmes d’infertilité des couples, la PMA pour toutes, c’est-à-dire l’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, ne répond finalement plus qu’à un désir d’enfant, rendu impossible par un choix personnel, celui de s’abstenir de père.

Pour refuser l’utilisation de la médecine « à des fins doctrinaires », le docteur Raphaël Nogier est à l’initiative du « Manifeste des Médecins ». À ses côtés, ils sont désormais plus de 2000 à y avoir apposé leur signature pour rappeler « les rôles, les limites et les exigences de [leur] profession ». Raphaël Nogier exprimait son point de vue auprès de RCF radio.

« La médecine est faite pour soigner les malades, et là on ne va même pas soigner, on va satisfaire des désirs. Et le désir n’est pas une pathologie. Donc on ne sait pas où ça s’arrêtera. Alors il y a peut-être des gens qui plus tard voudront un enfant aux yeux bleus, un garçon aux yeux verts… On va satisfaire des femmes qui veulent des enfants mais qui ne sont pas malades. Une femme qui a trente ans, qui peut avoir un enfant avec un système hormonal correct et un système génital correct n’a pas besoin de médecine. On n’est pas là pour prendre partie sur des faits sociétaux. Et puis on suit la nature. Deux femmes entre elles ne peuvent pas avoir d’enfant, une femme toute seule ne peut pas avoir d’enfant. Donc, c’est anti-naturel de donner un enfant à une femme seule ou à deux femmes ensemble. »

Dites non à la PMA pour toutes en signant la pétition « Non à la PMA sans père ».
Découvrir, signer et partager la pétition en cliquant ici.

Agnès Buzyn, ministre de la Santé, se disait en juin dernier favorable au remboursement de la PMA pour toutes les femmes. Et ce remboursement interroge. Pour Pierre-Henri Dumont, député et membre de la Commission Spéciale de l’Assemblée Nationale, la réponse est claire, « la Sécurité Sociale n’a pas à rembourser la PMA, quelque chose qui n’est pas fait pour combler une maladie. C’est une dérive du remboursement de la Sécurité sociale ».

Et la réponse est la même chez Valérie Boyet, député et cadre supérieur de la Sécurité Sociale.

« J’espère que tout le monde continuera à bénéficier de l’égalité. L’égalité, c’est quoi ? C’est être soigné si on est malade. L’égalité, ce n’est pas de bénéficier de quelque chose parce qu’on n’est pas malade, et de profiter de la solidarité nationale. »

La PMA pour toutes remboursée par la Sécurité Sociale : est-ce vraiment prioritaire que le contribuable français paye pour ça ? À l’heure de la crise de l’hôpital publique, des difficultés de prise en charge de la maladie d’Alzheimer et du déremboursement de certains traitements, la question du remboursement d’une PMA de convenance a de quoi interloquer. Selon les derniers chiffres fournis par l’Assurance Maladie, la PMA aurait coûté plus de 300 millions d’euros en 2014. Or, les naissances par PMA ne représentent pourtant aujourd’hui que 2 à 3% des naissances, selon Valérie Boyet. Au vu du nombre de naissances par PMA dans des pays qui ont déjà élargi leurs critères d’accès à la procréation médicalement assistée, la réflexion est de rigueur. En Australie, par exemple, 1 bébé sur 25 est né d’une fécondation in vitro.

Au désir d’enfant, François-Xavier Bellamy opposait hier au micro d’Europe 1 , les limites de « la condition humaine ».

« La vraie question qui nous est posée, c’est faut-il que la technique vienne répondre à tous nos désirs même quand l’expérience de la condition humaine en tant que telle est une occasion de les frustrer. Et c’est vrai que la frustration est une cause de la souffrance, mais nous sommes tous exposés à ces limites de la condition humaine. Nous allons tous vieillir un jour. Nous allons tous mourir un jour. Et nous sommes devant un choix fondamental qui est la question de savoir si la technique doit transformer ou non la condition humaine. »

Élargir la PMA à toutes les femmes, c’est détourner la médecine de sa fonction première, soigner. Ce n’est pas au contribuable français de financer la prise en charge par la Sécurité sociale des désirs d’une partie de la population.

Aidez-nous à faire connaître la réalité et les enjeux de la loi sur la PMA pour toutes !
Faites un don pour soutenir Info Chrétienne en cliquant ici.

M.C.

Crédit Image : GERARD BOTTINO / Shutterstock.com

Découvrez ci-dessous d’autres raisons de dire non à la PMA sans père :

12 000 êtres humains congelés au stade d’embryon seront détruits lors du passage de la loi sur la PMA pour toutes

François-Xavier Bellamy : Le choix de la PMA pour toutes « sera notre malédiction »

Pourquoi 2 000 médecins ont-ils signé un manifeste contre la PMA pour toutes ?

PMA pour toutes : les couples stériles seront les grands perdants de la nouvelle loi

Apologie de la GPA sur Sept à Huit en plein débat sur la PMA pour toutes

Comme Martin Luther King, Mgr d’Ornellas dévoile son « rêve » pour la société

PMA sans père et business de la procréation : La France devra acheter son sperme à l’étranger

Révision des lois de bioéthique : Quelle est la position de la Conférence des Évêques de France ?

« PMA sans père : attention danger ! », Jean-Frédéric Poisson appelle à manifester le 6 octobre

PMA pour toutes / TF1 s’interroge : Entre anonymat des donneurs et quête d’identité des enfants issus de dons

PMA pour toutes : Des pédopsychiatres dénoncent des études « conduites avec un objectif militant »

Débat : quatre raisons de s’opposer à la PMA pour toutes

Parce qu’un enfant a des droits mais qu’on n’a pas droit à un enfant, non à la PMA pour toutes

PMA sans père : la boîte de Pandore de l’eugénisme et de la marchandisation du corps

Un avis retentissant qui change radicalement la donne sur la PMA sans père

Papa (P)ride : « Nous sommes tous des pères scandalisés par le projet de loi sur la PMA »

Jean-Pier : « Non, être homosexuel ne nous donne pas des droits supérieurs, et surtout pas le droit à l’enfant »

7 raisons de manifester le 6 octobre contre la PMA pour toutes selon le philosophe Charles-Éric de Saint Germain

12 hauts fonctionnaires et universitaires appellent au retrait du projet de loi de bioéthique

Pour l’Académie de Médecine, « la conception délibérée d’un enfant privé de père constitue une rupture anthropologique majeure »

PMA sans père / Agnès Thill : « Cette société exclut les pères et mutile ses enfants »

PMA pour toutes : Blanche Streb répond aux questions d’Info Chrétienne

Hier la PMA, aujourd’hui la PMA pour toutes, demain la GPA pour tous ?

Mère blanche d’une enfant métisse issue de la PMA, elle porte plainte car son bébé ne lui ressemble pas

Aude Mirkovic répond aux questions d’Info Chrétienne au sujet de la PMA pour toutes

PMA sans père : le sort des embryons surnuméraires, on en parle ?

Les Associations Familiales Protestantes refusent la PMA pour toutes, le don de gamètes et la recherche sur les embryons humains

Projet de loi bioéthique : La GPA est bien là !

Parce que l’absence d’un père est toujours une tragédie même lorsque c’est un choix, non à la PMA sans père

Parce que l’inscription “mère et mère” sur l’acte de naissance est un mensonge orchestré par l’état, non à la PMA sans père

PJL Bioéthique : la mobilisation du 6 octobre traduit la forte inquiétude des Français

Y avait-il 74 500 ou 600 000 manifestants contre la PMA pour toutes dans les rues de Paris ?

La loi de bioéthique autorise la création d’embryons chimères, mi-animal, mi-homme

PMA pour toutes : La trisomie à l’épreuve du diagnostic pré-implantatoire

Inséminée avec le sperme d’un inconnu au lieu de celui de son mari, une mère donne naissance à une fille asiatique

En marche vers une humanité génétiquement modifiée avec le projet de loi bioéthique

Saviez-vous que les chercheurs savent créer des embryons « synthétiques », sans ovule ni spermatozoïde ?

PMA pour toutes / Agnès Thill dénonce un « déni de démocratie » : « Ils ont tout méprisé, et ils sont passés en force »

Elle a 73 ans, il en a 82, mais ils ont donné naissance à des jumelles en Inde grâce à un don d’ovocyte

Des milliers d’embryons perdus suite à la panne de cuves de stockage dans des centres de fertilité

Elle porte plainte car son enfant souffre de nanisme alors qu’elle avait choisi un donneur de sperme pour sa grandeur

600 000 personnes ont manifesté dans les rues de Paris contre la PMA pour toutes

 

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.