Parents : Ne démissionnez pas !

Il y a quelques temps de cela, un samedi matin, j’avais un rendez-vous de travail avec un ami pour le petit-déjeuner. Nous nous sommes donc retrouvés, comme à notre habitude, à un petit restaurant sympathique où est servie une cuisine traditionnelle. Nous avions déjà commencé notre discussion quand une scène particulière attira mon attention.

Dans un coin de ce petit restaurant de campagne, dans un box, confortablement installés, un papa et son fils prenaient ensemble leur petit déjeuner. «Rien d’anormal à cela» me direz-vous, ni d’étonnant et pourtant si. Assis en face l’un de l’autre, ils étaient dans une discussion passionnée. Je ne pouvais pas entendre ce qu’ils se disaient, mais il était facile pourtant de le deviner. Je voyais comment le papa se penchait pour parler à son fils, de peut-être 10-11 ans, et comment celui-ci écoutait, ses yeux dans les yeux de son père, buvant chacune de ses paroles.

Comment pouvais-je connaître le sujet de leur discussion ?

Parce que tous les deux, étaient en train de parler au-dessus de leurs Bibles respectives!

Le papa, plein d’attention, expliquait à son garçon un passage de l’Ecriture, l’un de ses doigts soulignant le texte dont ils parlaient… Quel était le sujet de ce matin-là ? Je ne sais pas, mais la leçon pour moi n’était pas là. J’étais impressionné par ce papa qui prenait une ou deux heures le samedi matin, pour expliquer à son fils, lors d’un moment de qualité, les vérités de la Parole de Dieu !

Quelle influence de tels instants auront-ils au final, dans la vie de ce jeune garçon ? 

Il est certain qu’ils seront déterminants dans sa construction en tant qu’adolescent, en tant qu’adulte et aussi en tant qu’homme, mari et père engagé avec son Dieu !

Quel privilège que d’élever des enfants, tellement de couples ne peuvent en avoir !

Mais «faire» des enfants n’est pas tout. Il faut ensuite leur apporter la nourriture dont ils ont besoin pour grandir et s’épanouir en tant qu’êtres humains, pour qu’ils deviennent par la suite, des «enfants de Dieu» eux-mêmes.

Par nourriture j’entends, non seulement pourvoir à leurs besoins matériels, mais aussi et surtout à leurs besoins émotionnels et spirituels. Cela fait beaucoup !

Certains me diront peut-être que «l’éducation spirituelle de leurs enfants est du ressort des moniteurs du culte du dimanche», «nous, nous ne savons pas, nous ne sommes pas compétents» ou pire «nous n’avons pas le temps…»

A tous ceux-ci j’aimerais rappeler quelques versets de la Parole de Dieu:

«Mettez donc dans votre cœur et dans votre entendement ces paroles que je vous dis, et liez-les pour signe sur vos mains, et qu’elles soient pour frontaux entre vos yeux, et enseignez-les à vos enfants, en vous en entretenant, soit que tu te tiennes dans ta maison, soit que tu voyages, soit que tu te couches, soit que tu te lèves. Tu les écriras aussi sur les poteaux de ta maison, et sur tes portes. Afin que vos jours et les jours de vos enfants soient multipliés sur la terre que l’Eternel a juré à vos pères de leur donner, [qu’ils soient, dis-je, multipliés] comme les jours des cieux sur la terre.»
Deutéronome 11:18-21

Ce texte stipule clairement que si Dieu nous a donné la joie d’élever des enfants, cela signifie aussi qu’Il nous a confié l’immense responsabilité d’être pour eux la représentation de l’amour du Père à leur égard!

Merci Seigneur pour le travail de l’église à ce niveau, pour la consécration de ceux et celles qui s’occupent de nos enfants, mais leur travail ne doit en aucun cas, nous déresponsabiliser d’être les formateurs de nos propres enfants !

Nous ne pouvons, ni ne devons transmettre la responsabilité de cette éducation à quelqu’un d’autre. Dieu nous demandera compte de notre investissement à ce niveau !

Peut-être me direz-vous: «comment pourrais-je faire cela, quand je vois tellement de limitations en moi-même, de péchés, de combats… ?»

Le Seigneur sait de quoi nous sommes faits. Il n’attend pas de nous la perfection ! Juste que nous soyons attentifs et proactifs dans l’éducation des enfants qu’Il nous a confiée dans sa grâce.

Vous avez commis des erreurs à leur égard ? Qui ne l’a jamais fait ? N’hésitez jamais à leur demander pardon si vous avez agi avec précipitation ou injustement. Jamais votre autorité ne sera diminuée si vous savez reconnaître vos fautes devant eux, bien au contraire ! Cela leur enseignera la valeur de la repentance, qu’ils sauront ainsi s’appliquer à eux-mêmes!

L’amour que vous vous portez dans votre couple et que vous portez à vos enfants, modèle pour eux de l’amour de Dieu à leur égard ! Quelle responsabilité, oui, mais la grâce est toujours présente en abondance pour nous secourir dans cette tâche.

Que vous soyez à deux ou bien seul(e)s, mon frère, ma soeur, ne démissionnez pas ! 

Votre Dieu est avec vous pour vous aider à y parvenir. Il vous équipera si vous le lui demandez.

A une époque où la famille est la cible de toutes les attaques de l’adversaire, notre responsabilité en tant que croyants est immense: Nos familles représentent le modèle que Dieu a choisi pour que chaque être humain puisse découvrir son amour !

Alors rappelons-nous ces paroles de Jean et gardons nos yeux fixés sur Celui qui nous a donné ses promesses !

«Je n’ai pas de plus grande joie que d’apprendre que mes enfants marchent dans la vérité.»
3 Jean: 4

Eric Dufour
www.ericracheldufour.com

Les opinions et prises de position des chroniqueurs d'Info Chrétienne n'engagent, ni ne représentent la rédaction ou la ligne éditoriale d'Info Chrétienne. Info Chrétienne soutient la liberté d'expression, de conscience et d'opinion.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?