Paris : Inauguration d’un jardin en mémoire des victimes du massacre de la Saint-Barthélemy

Ce vendredi 16 septembre, la maire de Paris Anne Hidalgo a inauguré un jardin mémorial de la Saint-Barthélémy. 450 ans après ce massacre qui a marqué l’histoire, la ville de Paris a décidé de rendre hommage aux milliers de protestants, victimes de la violence religieuse. 

Cette année marquait le 450e anniversaire du massacre de la Saint-Barthélémy. Le 24 août 1572, des milliers de protestants ont été assassinés à Paris et dans d’autres villes de France les jours suivants. Des hommes, des femmes et des enfants ont été pourchassés, torturés, assassinés et leurs corps jetés dans la Seine, victimes du fanatisme religieux.

On estime que ce massacre a fait près de 3 000 morts à Paris et jusqu’à 10 000 dans toute la France.

450 ans après le drame, Paris a décidé de rendre hommages aux victimes en inaugurant un jardin mémorial de la Saint-Barthélémy ce vendredi 16 septembre. Il est situé au coeur de Paris, là où tout a commencé, devant l’église de Saint-Germain-L’Auxerrois, près du Louvre dans le 1er arrondissement.

La maire de Paris, Anne Hidalgo a pris la parole lors de l’inauguration. Dans son discours elle a notamment rappelé que « nous vivons une époque inquiétante où les discours haineux se propagent comme un poison mortel, où les falsifications de l’histoire se multiplient ». Elle estime que ce lieu n’a « jamais été aussi nécessaire ».

« Nous ne devons jamais baisser la garde et toujours prendre au sérieux le risque de déchaînement de violence qui rôde partout. Ce jardin est le symbole de cet appel à la vigilance. Il dit notre volonté de vivre nos différences dans le respect, la paix et la considération », a-t-elle poursuivi.

« Ce massacre explique pourquoi les protestants de France ont toujours été viscéralement du côté des victimes et des plus vulnérables », a également affirmé Mme Hidalgo. Le directeur de la communication du Conseil national des évangéliques de France, Romain Choisnet, rappelle de son côté que la principale raison pour laquelle « les protestants sont du côté des victimes », est « plutôt issue des évangiles, de l’exemple de Jésus et de son amour pour tous ».

Sur Twitter, la maire de la capitale s’est réjouie que « cette cérémonie municipale soit l’occasion d’un émouvant et fraternel échange entre le président de la conférence des évêques de France et le président de la fédération protestante de France, en présence des représentants des cultes musulmans et juifs ».

Camille Westphal Perrier 

Crédit image : Creative Commons / Wikimedia  / La Saint Barthélémy ou Un matin devant la porte du Louvre par Edouard Debat-Ponsan

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.