Parler du réchauffement climatique, que peut-on en dire ?

La COP26 bat son plein. Une dizaine de membres d’A Rocha France sont présents à Glasgow, l’occasion de vivre l’événement à travers leur expérience.

Que peut-on dire pour expliquer le réchauffement climatique en quelques mots à notre entourage ? Ce sujet qui mêle des faits scientifiques, nos propres émotions et notre foi est souvent difficile à aborder.

It’s real (C’est réel)
It’s us (C’est nous)
Experts agree (Les experts sont d’accord)
It’s bad (C’est sérieux)
There’s hope (Il y a de l’espoir)

Ce message a été écrit dans le cadre du Yale Program on Climate Change Communication, dirigé par Anthony Leiserowitz (Ph.D.), avec l’objectif de communiquer simplement sur le climat en 10 mots. C’est court, facile à mémoriser et résume les principales idées. C’est le message abordé par Lowell Bliss ce matin au Bible Center, lors de notre méditation du jour, avant de rejoindre le centre de Glasgow.

Ce message nous rappelle que la Création est menacée. On peut déjà observer ces menaces à toutes les saisons dans diverses régions du monde (« it’s real »). Le constat et l’explication de ces évènements font consensus parmi la communauté scientifique (« experts agree »). Nous venons justement de participer ce matin à un atelier proposé par la « fresque du climat » sous forme de jeu collaboratif, lequel explique les causes et conséquences des activités humaines sur le climat. Les conséquences finales décrites par la « fresque du climat » sont les conflits armés, les déplacements de populations, les famines, … (« it’s bad »). Cet atelier permet de comprendre l’essentiel des enjeux climatiques étudiés par le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), et de les expliquer de manière simple et claire. Il s’agit d’un excellent outil de sensibilisation, utilisable y compris dans les églises.

La science nous montre que l’origine de la dégradation de la Création repose sur les activités humaines (« it’s us »). Pourquoi les activités humaines menacent-elles la planète ? Qu’est ce qui nous motiverait à négliger l’endroit où nous vivons ? Nos réflexions de ce matin nous ont ramené à une seule réponse : le péché de l’homme. Nous voulons plus qu’avant, plus que notre semblable et plus que prévu. Cette soif du « toujours plus » est illustrée dès la Genèse par la Chute. Ces réflexions sur le péché sont souvent méconnues par nos contemporains non-chrétiens, parfois totalement réfutées et parfois presque effleurées.

Y a-t-il une solution au réchauffement climatique ? (« There’s hope ») Cela peut être discuté. Quoiqu’il arrive, nous avons un espoir en Jésus pour travailler notre cœur et notre orgueil, nous faire cheminer dans Son timing, et nous restaurer.

Ces 10 mots pour expliquer le réchauffement climatique résument les différentes idées qui sont discutées et partagées lors de cette COP26. Mais seule la perspective chrétienne s’attaque réellement à la racine du problème et offre une réponse qu’il nous paraît essentiel de communiquer.

Jessica Chaptal, ambassadrice A Rocha France

Image : MAURO UJETTO / Shutterstock

Retrouvez les articles publiés par les ambassadeurs d’A Rocha à l’occasion de la COP26 :

COP26: Utiliser la nature pour résoudre le réchauffement climatique ?
Perspectives sur le retour des Etats-Unis à la COP26 avec Lowell Bliss, évangélique américain
Participer à la COP26, un engagement citoyen et chrétien
Unité religieuse face au changement climatique

Article initialement publié en novembre 2021.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.