Pasteur tondu en Inde : « Il devrait être reconnaissant que je n’utilise le rasoir que sur sa tête et pas sur son cou »

Six chrétiens ont été battus, tondus et humiliés dans un village de l’est de l’Inde.

Raj Singh est pasteur dans l’est de l’Inde. Avec quatre autres chrétiens, il a subi violences et humiliation de la part d’une soixantaine d’extrémistes hindous armés de bâtons et de pics en fer. Ces derniers le considèrent comme un traître. Il était initialement de religion hindoue et selon eux, en devenant chrétien, il “diffamait le nom hindou”.

Raj Singh était dans sa maison quand une foule d’hindous a fait irruption chez lui le 16 septembre aux alentours de 6 heures du matin. Sept chrétiens ont été interpellés, deux ont réussi à s’échapper. Les 5 restants ont subi la fureur des assaillants armés.

Le pasteur explique à Morning Star News que les hindous reprochaient aux chrétiens de manger du boeuf, animal considéré sacré dans ce pays. Ils exigeaient que les chrétiens chantent “Jai Shri Ram [Victoire au dieu Ram]”.

“Certains d’entre nous ont chanté, pour échapper aux coups de temps en temps. Quiconque ne chantait pas était immédiatement battu à coup de bâtons. Ils avaient aussi de longs manches en bois avec de grands pics en fer avec lesquels ils nous ont frappés.”

Alors qu’ils tenaient des propos offensants à l’égard du pasteur, l’un des assaillants demanda :

“Pourquoi parlez-vous autant ? Faites-le sortir et coupez-le en morceaux.”

Alors ils firent sortir Raj Singh, et se mirent à le battre, lui et les autres chrétiens.

“Ils ont sauté sur moi de toutes parts et m’ont battu avec leurs mains, leurs pieds et leurs bâtons de bois. Ma femme Roseline a essayé d’empêcher les assaillants de me frapper, mais ce faisant, elle a été battue et molestée par la foule. Elle a également été touchée au dos et a subi des blessures internes.”

Ils ont ensuite tondu les cinq chrétiens. Le pasteur commençait à saigner au niveau de la tête à cause de la lame utilisée pour le raser. Un des assaillants a alors demandé à l’homme qui rasait de faire attention. Mais ce dernier répondit :

“Ce chrétien devrait être reconnaissant que je n’utilise le rasoir que sur sa tête et pas sur son cou.”

Ils les ont ensuite faits marcher dans le village de Kumhar, pour faire d’eux un “objet de honte”, les couvrir de “ridicule”. Alors la foule rassemblée criait, “si vous coupez des vaches, nous vous couperons”.

Ce sont les chrétiens qui ont été placés en garde à vue pendant une dizaine d’heures, sans accès aux soins. La police a cherché chez eux des traces de cuisine de viande de boeuf, sans succès.

“Nous souffrions tous des coups, mais la police n’en a pas fait cas. J’ai été le plus battu. J’ai été blessé aux genoux, à la poitrine, au dos, au ventre. J’ai des coupures sur la tête à cause de la lame. Nous n’avons reçu des soins médicaux qu’après être arrivés à la maison tard dans la soirée. Nous étions trop fatigués pour aller à l’hôpital, alors nous sommes rentrés à la maison et avons pris un traitement à base de plantes.”

M.C.
Crédit Image : Morning Star News

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.