Philippines : À Marawi, « la persécution des membres d’églises est désormais systématique »

Plus d’un an après le siège sanglant de Marawi, au cours duquel des djihadistes utilisaient des civils comme bouclier humain, que peut-on dire sur la situation des chrétiens aux Philippines ?

Aux Philippines, les musulmans ne représentent que 6 à 12% de la population selon les sources, mais une forme d’islamisme de plus en plus radicalisé se développe, attirant l’État Islamique. Si les forces gouvernementales ont réussi à gagner des combats contre l’État Islamique, elles ne s’en sont pas encore libérées définitivement.

Le dernier rapport américain sur la liberté religieuse aux Philippines fait état de « plusieurs meurtres, attaques et enlèvements contre rançon » attribués à des groupes liés à l’État Islamique. Pourtant largement majoritaires, les chrétiens sur place parlent d’une hausse de l’intolérance à leur égard. Certains chrétiens vivent dans des zones peuplées majoritairement de musulmans radicaux. Ils subissent alors une tension extrême :

« Ils vivent dans un contexte où les gens sont en profond désaccord et souhaitent qu’ils ne vivent pas comme un témoin chrétien. Mais, comme Dieu les a appelés là-bas, ils dépendent de sa grâce et naviguent quotidiennement dans ces eaux. »

Des religieuses de Mindao parlent de persécution « systématique » :

« La persécution des membres d’églises non seulement à Mindao mais dans d’autres régions du pays est désormais systématique, en particulier pour ceux qui travaillent avec les [peuples tribaux]. »

Plusieurs évêques ont été enlevés. Des évêques du forum épiscopal oecuménique parlent de « temps périlleux » et mettent en cause le gouvernement.

« Les membres des églises qui se joignent au pèlerinage de communauté pauvres et soutiennent leur combat pour la justice, la paix et la dignité humaine souffrent d’une persécution politique perpétrée par l’État. »

Pourtant, l’évangile continue de se propager, sans missionnaires occidentaux pour limiter les risques.

« Nous envoyons des dirigeants nationaux dans tout le pays pour implanter des églises et propager l’Évangile. Nous avons également divers programmes de développement des enfants et des jeunes dans lesquels nous investissons et essayons de répondre aux besoins les plus profonds de la communauté en étant les mains et les pieds de Christ de toutes les manières possibles. »

Bill Passons, d’AMG International, estime que la solution ne pourra pas venir du gouvernement, mais de l’action de Dieu dans les vies de ceux qui les persécutent.

« En fin de compte, ce qui va changer dans cette communauté, c’est simplement que l’Évangile se répande et que ces personnes – peut-être même certaines de ces personnes qui ont des idées radicales à l’heure actuelle – soient confrontées à l’Évangile et que cela transforme leur vie. C’est finalement ce qui change la communauté, alors priez pour que l’Evangile continue. »

La rédaction

Lire aussi pour mieux comprendre les événements de Marawi :

Insurrection islamiste aux Philippines : guérilla, otages, église vandalisée

Philippines : Une centaine de chrétiens utilisée comme bouclier humain par les djihadistes

Philippines : Un écrivain musulman évite la décapitation à 64 chrétiens en les cachant dans sa maison

Ce que vous devez savoir sur l’émergence de l’État islamique en Asie

L’horreur continue à Marawi / Des corps décapités retrouvés dans les rues par l’armée

Après la libération de Marawi, émotion de l’évêque de retour dans sa cathédrale dévastée

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?