Pierre Amar : « J’y Crois Encore » est une réponse à la question « si Dieu existe, pourquoi la maladie et la souffrance ? »

Ne manquez pas vendredi à 20h30 la première de « J’y Crois Encore », en E-Cinéma avec l’abbé Pierre Amar.

Saje Distribution vous propose un film inédit à découvrir en E-Cinéma, « J’y Crois Encore ». La première aura lieu vendredi 5 juin. L’invité du live sera Pierre Amar, prêtre et rédacteur sur Padreblog. Il a accepté de répondre aux questions d’Info Chrétienne au sujet du film.

Places au prix de 10 euros
Pour acheter votre billet de E-Cinéma, il vous suffit de cliquer ici.

Pierre Amar, vous êtes prêtre et rédacteur sur Padreblog. Pouvez-vous vous présenter pour ceux de nos lecteurs qui ne vous connaissent pas ?

Je suis d’abord un prêtre heureux et un homme heureux d’être prêtre ! Depuis 18 ans, j’ai été « saisi par le Christ », comme Paul l’explique au Philippiens, et cette aventure avec lui ne cesse de me combler. Avec d’autres amis, nous avons résolument investi le continent numérique en créant il y a plus de 12 ans maintenant Padreblog.fr, un site qui entend proposer une parole de prêtres franche, directe et réactive sur l’actualité. Nous sommes aussi très présents sur les réseaux sociaux et Youtube. Une sorte d’apostolat numérique qui rejoint une conviction personnelle que j’ai pu développer dans un ouvrage paru en 2016 : Internet, le nouveau presbytère, ou comment rassembler des brebis avec des souris.

Vous serez en live lors de la première séance E-Cinéma du film « J’y Crois Encore », les 5 et 7 juin prochains. Pouvez-vous nous dire pourquoi vous avez accepté de partager un moment autour de ce film ?

Depuis des années, nos amis de SAJE distribution font un travail vraiment incroyable. Comme eux, je crois beaucoup au cinéma pour transmettre des valeurs de vie et toucher les coeurs. J’ai déjà pu participer à une séance de E-cinéma lors de la projection de « La passion du Christ » de Mel Gibson. Ce fut un moment bouleversant car ce film est vraiment pour moi un chef d’oeuvre. « J’y Crois Encore » est une œuvre totalement différente, magnifique elle aussi, qui a plein de choses à nous dire sur des choses aussi essentielles que l’amour, la souffrance, l’espérance, l’épreuve et la présence de Dieu dans tout ça.
Certains disent que c’est « un film pour les filles » : rien n’est plus faux ! Le film touchera tout le monde, petits et grands, car il traite de thèmes essentiels auxquels, tôt ou tard, nous sommes tous confrontés.

Le dilemme de la foi dans la souffrance est un des thèmes principaux de ce film. Pensez-vous que “J’y Crois Encore” peut apporter des éléments de réponses aux personnes qui souffrent en ce moment ?

Bien sûr. Et cela n’est pas sans faire écho à une grosse épreuve de santé dont je me remets peu à peu et que j’ai pu raconter dans un témoignage personnel (Hors Service, Artège 2019). « J’y Crois Encore » est une réponse convaincante à la question que tout le monde se pose : « si Dieu existe, pourquoi la maladie et la souffrance ? ». Le film, et le débat qui suivra, nous aidera certainement à échanger sur tout cela. Quant à moi, j’aime ces mots magnifiques du poète polonais, Cyprian Norwid, qui nous donnent déjà une première réponse : « Nous ne marchons pas à la suite du Sauveur en portant sa croix, mais nous suivons le Christ qui porte la nôtre ».

Ce film parle de sujets fondateurs comme la perte et l’engagement. Que pensez-vous de la manière dont ces sujets sont traités par le film ?

L’histoire de Jeremy et Melissa est racontée avec beaucoup d’authenticité mais aussi beaucoup de respect. C’est ce qui m’a touché. Il est si délicat d’évoquer la souffrance : les mots sont toujours trop courts, parfois même maladroits ! Rien de tout cela dans ce film qui, en plus d’être une belle histoire d’amour et d’espérance, réalise une belle conversion dans nos cœurs : une fois qu’on l’a vu, on a envie d’être meilleur.

Les valeurs partagées dans ce film sont-elles en accord avec les valeurs bibliques ?

Bien sûr ! Et vous pensez bien que je n’aurais pas accepté de donner de mon temps si ce n’était pas le cas. En même temps, « J’y Crois Encore » n’est pas un film désincarné ou déconnecté de la vie actuelle. Ce qui me marque le plus, c’est qu’en le voyant, on prend encore mieux conscience que chacune de nos existences entre dans le plan de Dieu. Mon histoire, notre histoire à tous, prend place dans une histoire bien plus grande : celle de Dieu. Nos combats, nos engagements, participent à une œuvre bien plus grande qui nous dépasse : l’œuvre de Dieu. La difficulté, c’est que nous sommes trop vite découragés par nos échecs, trop vite grisés par nos victoires alors que nous participons à un combat bien plus grand : la lutte entre le bien et le mal, entre la culture de vie et la culture de mort, entre la vérité et le mensonge, entre la sainteté et le péché. Au milieu de tout cela, le plan de Dieu est en train de se réaliser au-delà de nos échecs et de nos victoires.

Pouvez-vous nous raconter la scène, le moment du film qui vous a le plus touché ?

Difficile de vous répondre sans spoiler un peu l’histoire… mais tant pis pour vous ! J’aime énormément la scène de fin où Jeremy se confie à Tom, son père, qui est aussi pasteur. Elle éclaire tout le film et donne un sens à l’épreuve qu’il traverse et dont nous avons été les témoins. Le dialogue est d’une grande puissance et très inspirant.
Évidemment, j’ai aussi aimé autre chose : la bande son ! Elle est top… mais c’était somme toute assez logique pour un film qui relate l’itinéraire singulier d’un chanteur et guitariste de talent.

Pour réserver vos places et accéder à la billetterie en ligne, il vous suffit de cliquer ici.

Pierre Amar sera également l’invité de la séance du dimanche 7 juin à 20h30.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.