Pierre Simonet l’un des trois derniers compagnons de la Libération est décédé

Engagé dans les Forces libres alors qu’il avait tout juste 20 ans, Pierre Simonet vient de s’éteindre.

Pierre Simonet était un des trois derniers compagnons de la Libération. L’homme qui a effectué au total 137 missions de guerre en 250 heures de vol et s’est vu décerner quatre citations au cours des campagnes d’Italie et de France, est décédé à l’âge de 99 ans.

La ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, a tenu à lui rendre hommage sur son compte Twitter, affirmant que le souvenir de ce héros de la Libération est « éternel ». Elle évoque également « son héritage » que sont « l’engagement désintéressé », « le dévouement » et « le combat pour la liberté ».

Pierre Simonet naît à Hanoï en 1927 d’un père polytechnicien. Au moment de la déclaration de la guerre, il est trop jeune pour être mobilisé. Pourtant lorsque la France capitule, il n’hésite pas à rejoindre l’Angleterre et s’engage dans les Forces françaises libres aux côtés du général de Gaule.

En 1940 il fait partie du Corps expéditionnaire qui a pour mission de rallier l’Afrique occidentale française à la France libre. Il prend également part à la campagne de Syrie en 1941, puis à la campagne de Libye en 1942. Après quelques années en Afrique, il est affecté en Italie, où il totalisera 43 missions de guerre d’après le musée de l’Ordre de la Libération.

Finalement, il débarque en Provence le 16 août 1944. Puis il remonte vers le nord, prenant part aux combats de Belfort et de Strasbourg. En 1945, il est nommé sous lieutenant et participe à la dernière offensive pour s’emparer du massif de l’Authion, et pénétrer en Italie du Nord pour libérer Cunéo.

Après sa démobilisation, il s’engage dans la fonction publique internationale. Une carrière qui le mènera au Mékong puis en Iran, il rentre ensuite en France en 1960. Il finira sa carrière au Fond monétaire international comme économiste puis conseiller, avant de prendre sa retraite dans les années 80.

Dans le communiqué de presse publié par le ministère des armée pour annoncer le décès de celui « qui continuera à incarner l’honneur de la France », Pierre Simonet est décrit comme un »brillant observateur », connu pour son « sang-froid » et son « courage ».

C.P

Crédit image : Licence creative common / Wikimedia

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.