Plaidoyer pour la liberté religieuse : Eric Treene, avocat chrétien qui combat la discrimination envers toutes les religions

Pendant plus de 25 ans, l’avocat Eric Treene a défendu devant les tribunaux des juifs, des témoins de Jéhovah, des musulmans, etc. Ce chrétien qui est ancien dans une église presbytérienne aux Etats-Unis explique que c’est sa foi qui le motive à défendre la liberté religieuse de tous. 

Christianity Today (CT) a publié cette semaine un entretien avec l’avocat Eric Treene, ancien conseiller spécial pour la discrimination religieuse au ministère américain de la Justice, un poste qu’il a occupé sous quatre présidents.

Ce fervent défenseur de la liberté religieuse a été honoré, au printemps dernier, par le Freedom Forum qui lui a décerné le titre de « champion de la liberté d’expression ».

L’organisation estime qu’il a démontré par son travail « comment une personne à la foi profonde peut être guidée par le premier amendement pour protéger la liberté religieuse pour tous, en particulier les confessions minoritaires ».

Dans cet entretien pour CT, l’avocat, qui est également responsable dans une église presbytérienne, explique comment sa foi en Jésus l’a motivé à défendre la liberté religieuse de tous, sans discrimination.

Eric Treene estime qu’en tant que chrétien, notre engagement à défendre la liberté de religion doit aller bien au-delà de notre foi personnelle.

« Je pense qu’en tant que chrétiens, nous devrions réfléchir à la raison pour laquelle nous croyons en la liberté religieuse. Est-ce juste pour le bien des chrétiens ? Est-ce simplement parce que c’est dans la Constitution ? Ou est-ce quelque chose de plus fondamental ? Je pense qu’en tant que chrétiens, cela va beaucoup plus loin. »

Il rappelle que dans les Écritures, « l’accent est mis sur le fait de croire et il y a l’idée que la foi authentique nécessite de croire ». « Il ne suffit pas que le gouvernement force les gens », poursuit-il en affirmant que « les gens doivent être libres de leurs croyances ».

Le « champion de la liberté d’expression » confie être encouragé par l’évolution des mentalités sur la place du religieux dans l’espace public. Toutefois, il précise qu’il y a encore « des problèmes ». Récemment il a représenté beaucoup de juifs orthodoxes qui font « face à beaucoup de préjugés ». « Les crimes de haine contre les Juifs ont toujours été une source de préoccupation », explique-t-il.

En ce qui concerne les évangéliques, l’avocat rapporte que le problème qui se pose et crée de l’hostilité c’est lorsque « la croyance évangélique entre en conflit avec des croyances laïques profondément ancrées ». Il cite en exemple les débats autour de l’égalité pour les LGBT.

De manière générale, il estime que si la société (américaine) est plutôt tolérante envers le fait religieux, elle l’est nettement moins lorsque les opinions religieuses interfèrent avec des valeurs laïques.

Selon lui, la liberté religieuse implique la création d’un espace qui autorise à être dans l’erreur. « Ce qui est entièrement biblique », souligne-t-il. « Même quand quelqu’un a tort, vous devez l’aimer, l’écouter et faire preuve d’humilité. La loi crée cet espace pour que les gens puissent suivre leur conscience », conclut l’avocat.

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.