Plus de 30 villageois tués dans des combats intercommunautaires au Cameroun

Plus de 30 villageois, dont des femmes et des enfants, ont été tués dans l’ouest du Cameroun dans une attaque menée durant le week-end par une ethnie rivale, ont annoncé lundi à l’AFP l’église presbytérienne, une ONG locale et une source militaire.

Le massacre – avec des hommes, des femmes et des enfants brûlés et mutilés – a été perpétré samedi et dimanche dans le village de Bakinjaw de la commune d’Akwaya, proche de la frontière nigeriane, a assuré à l’AFP par téléphone le révérend Fonki Samuel Forba, porte-parole de l’Eglise Presbytérienne du Cameroun.

« Plus de 30 personnes ont été tuées », a-t-il ajouté.

Un drame qui s’est déroulé dans la région du Sud-Ouest, l’une des régions anglophones du pays où depuis cinq ans un conflit meurtrier fait rage entre des groupes armés séparatistes et les forces de l’ordre.

Selon des estimations récentes, il a déjà causé la mort de plus de 4 000 civils et le déplacement de plus de 712 000 personnes à l’intérieur de ces deux régions.

Camille Westphal Perrier (avec AFP)

Crédit image : Shutterstock.com / Homo Cosmicos

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.