Plus d’un an après sa libération Father Tom revient sur sa captivité et raconte avoir été « témoin du pouvoir de la prière »

Interrogé par World Watch Monitor, le prêtre indien Tom Uzhunnalil, enlevé au Yémen en mars 2016 et libéré en septembre 2017, a accepté de revenir sur ces mois de captivité.

La détention de celui que les chrétiens connaissent sous le nom de Father Tom a été très éprouvante. Les images de sa libération avaient révélé un otage affaibli et amaigri, dont le visage émacié contrastait avec les photos privées diffusées au moment de son enlèvement.

Tom Uzhunnalil exerçait son ministère dans un foyer pour personnes âgées des Missionnaires de la Charité à Aden, quand des hommes armés se sont introduits dans le bâtiment. Lors de l’attaque, 4 religieuses, 2 membres du personnel et 8 résidents avaient été tués.

Témoin de cette violence le prêtre s’était mis à prier.

« Ils m’ont alors dit de sortir et m’ont demandé si j’étais musulman. Je leur ai dit non, que j’étais chrétien. Et ils m’ont mis sur le siège arrière de la voiture. »

C’était le début d’un long calvaire dans 5 ou 6 lieux de captivité différents.

« Ils m’ont tout pris, et ne me donnaient qu’un peu d’eau et de nourriture. »

Mais « Dieu savait tout ce qui se passait ».

« Ils m’ont gardé en vie même si j’ai dit que j’étais chrétien. Je suis maintenant libre de témoigner que Dieu est vivant, qu’il a entendu nos prières et qu’il nous a répondu. J’ai été témoin du pouvoir de la prière. »

C’est d’ailleurs la prière qui a été son seul refuge pendant la captivité.

« La prière est la meilleure chose que Dieu nous a donnée et que nous puissions obtenir. Soumis à la volonté du Seigneur lors de ma captivité, j’ai prié que le Seigneur me libère rapidement, mais je lui ai également demandé de me donner la grâce de mener à bien la mission qu’il avait planifiée. C’est grâce aux prières de tous ceux qui ont prié pour moi que j’ai pu supporter ce que je vivais. Ce n’était pas à cause de mon courage personnel mais à cause des prières de mes frères et sœurs dans la foi. »

Father Tom vit maintenant à Bangalore, dans le sud de l’Inde, mais se dit disposé à retourner au Yémen «si telle est la volonté de Dieu».

La rédaction

Mieux connaître l’histoire de Tom Uzhunnalil en suivant ce lien.

Image : Capture d’écran

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?