Info Chrétienne a besoin de vous

Chères lectrices et chers lecteurs, nous avons besoin de vous aujourd'hui.

Info Chrétienne est un service de presse 100% gratuit et sans publicité, notre survie dépend de votre soutien.

Cliquez maintenant ici pour faire un don maintenant pour soutenir Info Chrétienne.

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.

PMA pour toutes / TF1 s’interroge : Entre anonymat des donneurs et quête d’identité des enfants issus de dons

Faut-il lever l’anonymat des donneurs ? C’est la question que TF1 se pose face à la quête d’identité des enfants issus de dons.

Dans le journal du week-end, présenté samedi 14 septembre par Anne-Claire Coudray, TF1 a consacré un reportage à l’anonymat des donneurs et à la quête d’identité des enfants issus de PMA. Dans le cadre de l’élargissement de la PMA à toutes les femmes, la question de la levée de l’anonymat pour les donneurs est posée. La chaîne s’interroge donc sur ce débat de société.

« C’est un débat de société qui s’annonce. Faut-il lever l’anonymat des donneurs de sperme dans l’Hexagone ? Cette demande a été formulée par de nombreux enfants nés de ces dons. La quête d’identité devient parfois une obsession. Mais les choses ne sont pas aussi simples. Certains donneurs, potentiellement pères de dizaines d’enfants, ne sont pas forcément prêts. »

L’enquête est tournée par François-Xavier Ménage et David Salon. Les journalistes ont d’abord rencontré un jeune trentenaire issu de PMA, qui se demande depuis l’âge de 12 ans à qui il ressemble.

« Mes parents ont fait super bien leur boulot. Ils m’aiment. Ils m’ont aimé. Ils m’ont éduqué comme il fallait. Mais à côté de ça, j’ai quand même ce manque. Ce manque que je peux avoir quotidiennement. Sur qui c’est ? C’est aussi une partie de moi. C’est une partie de mon histoire. Ça parait totalement légitime de vouloir rencontrer, connaître, d’en savoir un peu plus sur cette personne. »

Dites non à la PMA pour toutes en signant la pétition « Non à la PMA sans père ».
Découvrir, signer et partager la pétition en cliquant ici.

À l’heure de fonder une famille, une deuxième question s’ajoute pour le jeune homme, celle des antécédents médicaux. Mais en France, l’anonymat des donneurs est protégé par la loi de bioéthique de 1994. Face au silence de la banque du sperme, le jeune homme s’est tourné vers une start-up spécialisée en généalogie. Grâce à ce test ADN, il découvre un premier demi-frère avec qui il partage 27,2% d’ADN commun. Au final, il apprend qu’il a « deux frères issus d’une même fratrie et un frère et une soeur issue d’une autre fratrie ».

Aujourd’hui, alors que la révision de la loi de bioéthique est en discussion, le gouvernement s’interroge sur la levée de ce silence. Les journalistes de TF1 ont interviewé le professeur Rachel Levy, chef de service Biologie de la Reproduction à l’hôpital Tenon de Paris. Elle évoque ce que le gouvernement prévoie dans le nouveau projet de loi.

« Ce qui est évoqué c’est l’âge, c’est bien sûr les antécédents médicaux, et c’est le fait de savoir si le donneur avait des enfants au moment où il a réalisé ce don. »

Actuellement, bien que la loi l’interdise, des centaines de Français se tournent vers des banques du sperme à l’étranger. François-Xavier Ménage et David Salon se sont rendus dans l’une d’entre elles au Danemark, Cryos, « la plus grande banque de sperme au monde ». De nombreux étudiants viennent y faire leur don, moyennant entre 30 et 60 €. Les journalistes ont rencontré l’un d’entre eux. Il s’interroge sur cette éventuelle levée de l’anonymat.

« J’ai souvent fait des blagues avec mes copains où j’étais chez moi et les enfants frappaient à la porte. Et je prenais l’habitude de les amener au Carnaval du coin. […] Il va falloir que je commence à me préparer à cette hypothèse. J’ai du mal à me faire à cette idée. »

Chez Cryos, les donneurs peuvent choisir de rester anonymes ou non. Les journalistes de TF1 n’hésitent pas à parler de la « marchandisation des dons de sperme ». Le site de la banque de sperme ne s’en cache d’ailleurs pas. Les informations sur les tarifs sont très claires. Donneur anonyme ou non ? Profil avec ou sans photo  ? Profil détaillé ou profil de base ? Le site vous propose ainsi de « connaître des informations essentielles » telles que… « la couleur des yeux ».

« Le choix de votre type de donneur a une influence sur le coût total, car certains types de donneurs sont plus chers que d’autres : un donneur non anonyme est plus cher qu’un donneur anonyme et un donneur disposant d’un profil détaillé est plus cher qu’un donneur disposant d’un profil de base. Vous pouvez également choisir d’accéder pendant 3 mois aux photos à l’âge adulte des donneurs non anonymes sélectionnés (avec un profil détaillé) pour un prix supplémentaire de 200 EUR hors TVA. […] La qualité du sperme, également appelée motilité ou MOT, a aussi une influence sur le coût total. Plus la motilité est élevée, plus le coût est important. »

Bref, il faut croire que dans le marché international du sperme, tout se monnaye.

Aidez-nous à faire connaître la réalité et les enjeux de la loi sur la PMA pour toutes !
Faites un don pour soutenir Info Chrétienne en cliquant ici.

M.C.

Découvrez ci-dessous d’autres raisons de dire non à la PMA sans père :

12 000 êtres humains congelés au stade d’embryon seront détruits lors du passage de la loi sur la PMA pour toutes

François-Xavier Bellamy : Le choix de la PMA pour toutes « sera notre malédiction »

Pourquoi 2 000 médecins ont-ils signé un manifeste contre la PMA pour toutes ?

PMA pour toutes : les couples stériles seront les grands perdants de la nouvelle loi

Apologie de la GPA sur Sept à Huit en plein débat sur la PMA pour toutes

Comme Martin Luther King, Mgr d’Ornellas dévoile son « rêve » pour la société

PMA sans père et business de la procréation : La France devra acheter son sperme à l’étranger

Révision des lois de bioéthique : Quelle est la position de la Conférence des Évêques de France ?

« PMA sans père : attention danger ! », Jean-Frédéric Poisson appelle à manifester le 6 octobre

PMA pour toutes : Des pédopsychiatres dénoncent des études « conduites avec un objectif militant »

Débat : quatre raisons de s’opposer à la PMA pour toutes

Parce qu’un enfant a des droits mais qu’on n’a pas droit à un enfant, non à la PMA pour toutes

PMA sans père : la boîte de Pandore de l’eugénisme et de la marchandisation du corps

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.